Le pet du diable – Jean-Pierre Autheman

Une île intrigue beaucoup de personnes. Un lieu étrange qui pousse les animaux et les hommes à se comporter différemment une fois qu’ils y sont allés. Peut-être qu’un trésor méconnu s’y cache?

M. Mercier vient voir Chato car il a besoin de ses services. A ce qui paraît il pourrait lui louer un canot à moteur pour se rendre sur l’île du pet du diable. Chato le prévient qu’un produit modifie le comportement des oiseaux et qu’il est dangereux d’y aller. Mais l’homme sait très bien ce qu’il veut : « C’est précisément ce gaz qui m’intéresse ». Chato refuse catégoriquement et s’enivre dans le rhum qu’il apprécie tant. M. Mercier ne va pas s’arrêter à cela. D’ailleurs, sa copine qui l’attendait dans la voiture, il va l’abandonner sans aucun scrupule. Quelque chose d’important se trame au point de négliger l’amour. De son côté, le policier, le senor Delgado vit tranquillement. Du moins, c’était jusqu’à ce qu’il trouve une chaussure avec un pied dans le frigo à côté des bières. L’inspecteur Cobillas lui devait trouver le reste du corps sur la plage. En attendant, la police doit interroger M. Mercier. Peut-être que ce pied est celui de son ancienne compagne?  Qu’importe. Le plus important pour M. Mercier est de récolter des échantillons de gaz sur l’île. Quand il va arriver sur place, rien ne se passe comme prévu. Une fois de retour, le pire se déroula. Une fois les idées claires, il ne perd pas son sang froid pour régler les problèmes. La gendarmerie débarque sur le pet du diable. Un détraqué se cache t’il là-bas? La vérité est ailleurs. Quelqu’un prendra t’il le temps de la chercher?

Tous les ingrédients sont réunis pour faire une enquête policière passionnante : une île perdue coupée de tout, des émanations de gaz toxiques, des flics corrompus et fainéants, des trafics d’armes et d’alcool, deux meurtres terrible… Puis il y a des personnages hauts en couleurs, avec un trafiquant alcoolique qui ne fait plus confiance au femme, un commissaire j’en foutiste avec son fils trisomique, un prisonnier qui cherche des bons plans malhonnêtes pour se faire de l’argent… Tout est présent pour construire une énigme avec du suspens. Mais au final, je me suis retrouvée à la fin de l’album avant qu’il se passe quelque chose. Tout était bien installé, aussi bien le contexte, le lien et les personnages alors l’intrigue pouvait se mettre en place. Et bien non, tout se termine facilement sans aucun vrai rebondissement. Pour une fois, l’histoire avait pris le pas sur le dessin de Jean-Pierre Autheman. Le graphisme très imprécis et grossier ne m’avait pas trop gêné dans la lecture. Elle me semblait plus cohérente avec le contexte cependant je suis restée sur ma fin. Dommage.

Un album qui au final ne m’a pas convaincu et qui pourtant avait beaucoup de potentiel.

2 réflexions sur “Le pet du diable – Jean-Pierre Autheman

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 150 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel mai/juin/juillet 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s