La passe du manchot – Jean-Pierre Autheman

Roman Doubrak prend la route discrètement. Il fuit la police mais également son pays. Un avenir meilleur l’attend t’il vraiment ailleurs?

Une Clio cela lui change de la Traban ou de la Lada Skoda que les services lui fournissaient d’habitude. Mais là, il se passe quelque chose de très particulier. D’ailleurs, il fait très attention à ne pas se faire contrôle par la police. Les dollars en sa possession risque de lui poser quelques problèmes. Quand il rencontre ce grand ponte du crime, il dit juste qu’il vient de la part d’Oulich. La transaction se fait rapidement. Une enveloppe contenant des informations compromettantes contre un passeport français pour Istanbul. Il va falloir patienter trois jours avant de prendre le large. Malgré tout ce que Lakowski a fait pour le parti, on le remercie commun malpropre. Pour lui, un seul échappatoire : la mort. La gendarmerie arrive pour mener l’enquête. « Allez se suicider un dimanche! Celui-là nous aura fait chier jusqu’à son dernier jour ». Le malhonnête Igorowick propose d’éclairer leur lanterne avec les informations en sa possession. Roman Doubrak ne peut s’enfuir tranquillement. Il se fait prendre deux fois mais la seconde fois Miloch lui sauve la vie. Du moins un moment car on ne sait jamais ce que réserve une guerre civile.

De nouveau tout le cadre était bien posé pour y construire une histoire avec du suspens : un homme mystérieux en fuite, des hommes politiques malhonnêtes, des femmes qui se donnent pour échapper à la misère, un pays de l’est à la dérive. L’ancien policier en fuite trouve les bonnes informations pour quitter son pays. Mais voilà, qu’un responsable se trouve déchut, qu’il est entouré de personne encore plus terrible que lui. Une seule fin est possible avant de finir dans la misère ou abattu, se mettre une balle dans la tête. La gendarmerie mène une sorte d’enquête et tombe sur un homme recherché. Les possibilités sont multiples. Mais Jean-Pierre Autheman après avoir tout installé finit sa bande dessinée brutalement. Doubrak peut fuir dans la neige et la révolution civile débute. J’aurais aimé en savoir plus car le suspens monte au fur et à mesure que je tourne les pages et je reste sur ma fin. Dommage.

Un bande dessinée digne d’un sombre polar qui finit en queue de poisson.

Une réflexion sur “La passe du manchot – Jean-Pierre Autheman

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 150 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s