Exotissimo – Jean-Pierre Autheman

Carcassin et Fortune traversent la montagne pour rejoindre un point d’attache. Mais avant d’arriver à la destination souhaitée, Carcassonne, il faut faire un passage à Puerto Madrina. Un dernier arrêt avant un nouveau départ?

Repartir en France et aller à Carcassone, Carcassin l’espère vraiment. Son ami lui avait dit que sa porte lui serait toujours ouverte. Mais cela date d’il y a 30 ans, est-ce toujours le cas? La seule manière de le savoir est de se rendre sur place. Avant, il doit faire un arrêt avec son ami Fortune à Puerto Madrina. Ce ne sont pas les seuls qui doivent passer là, l’inspecteur Merlin doit également y faire un arrêt. Pierre Cartier doit être ramené en France mais voilà qu’il manque à l’appel. Le commissaire Javero l’informe que l’homme en question était placé sous surveillance et qu’il s’est enfui. Emilio Montador va surement l’aider à fuir. Il suffit de trouver un homme pour trouver l’autre. D’ailleurs le commissaire lui confirme : « Mercredi, vous prendrez l’avion avec votre prisonnier solidement attaché à votre poignet ». Mettre en place une surveillance plus précise, voilà l’objectif. C’est dans ce cadre que Fortune se fait arrêter et il n’apprécie pas du tout. Lui sort de prison et veut retrouver son bateau, même s’il a été pillé. Heureusement qu’il a une fidèle ami qui va l’aider à pouvoir reprendre la mer. Pour ce qui est du policier français et du prisonnier c’est une tout autre histoire.

De la plage, de beaux paysages, du soleil, des hôtels climatisés… tout est réuni pour rendre un homme heureux. Sans oublier bien entendu les prostitués séduisantes avec de fortes poitrines. Même le policier français se laisse berné par une belle plante qui lui vole aussi bien son argent et son estime de lui. La police locale est corrompue et fait même du traffic de drogue. Le cadre pour poser le récrit se trouve parfaitement ajusté sans oublier des repris de justice qui rêvent de partir pour aller à Carcassonne. Les pages se tournent avec une certaine curiosité d’avoir le fin mot de l’histoire. Le fameux Cartier va t’il se faire appréhender par des flics corrompus? Le policier français va t’il pouvoir repartir chez lui et retrouver sa famille? Fortune et Carcassin vont-ils pouvoir réaliser leur rêve? Tout va vite tourner au vinaigre, pouvait-il en être autrement? Pour le graphisme, le dessin avec des traits noirs assez imprécis crée une ambiance parfaite pour un sombre policier où seul le désespoir et la déchéance sont possible. De ce fait, une pointe de couleur serait inutile, juste quelques nuances avec du gris et cela suffit amplement. D’ailleurs, les personnages féminins m’ont rappelées ceux d’Hugo Pratt pour les aventures de Corto Maltese.

Une bonne bd polar qui devrait réjouir les amateurs du genre.

2 réflexions sur “Exotissimo – Jean-Pierre Autheman

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 150 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel mai/juin/juillet 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s