Théâtre au sang – Eliane Arav

Le tout Paris se bouscule pour voir la fabuleuse Tessa Sanguine sur scène. Le spectacle doit commencer et elle n’arrive toujours pas. Pour faire face à l’impatience des spectateurs, Camille décide de jouer la doublure en attendant. Un choix qui lui sera tragique et qui demandera à la police d’intervenir.

Le monde du théâtre n’est pas juste paillettes et alcool. Derrière la scène se joue de terribles destinées. Tessa Sanguine qui n’est pas de toute première jeunesse enflamme encore la scène d’un théâtre parisien. Tous les soirs, elle joue à guichet fermé. Un vrai régal pour son ego et pour les dirigeantes du théâtre. Les caisses se remplissent. Mais voilà qu’un soir de représentation tout allait changer. La diva se fait désirer. On l’a cherche partout et elle reste introuvable. Camille qui gère en partie le théâtre décide alors de monter sur le plateau et de jouer le personnage. Les mécontents se font entendre. Mais les récriminations seront de courtes durées car le corps de Tessa Sanguine va tomber du ciel sur Camille. On ferme en urgence les rideaux et un autre spectacle va commencer. Policiers, médecin légiste montent sur scène et cherchent à comprendre ce qui vient de se passer. Le commandant Didaille, d’astreinte ce soir-là va tout faire pour comprendre ce qui s’est passé en démêlant le vrai du faux. Le doute se porte aussi bien sur la directrice, le technicien, le critique de théâtre, l’habilleuse, l’autre comédien à la date de péremption assez avancée… Il trouvera le coupable pour que la vérité puisse éclater au grand jour.

Quand on se lance dans le roman, on se rend très vite compte que l’on pénètre dans un univers assez particulier. La langue utilisée n’est pas celle que l’on peut lire de façon générale. On pourrait croire être dans une histoire en noir et blanc, dans un vieux film français qui cultive les métaphores, les allégories et les sous-entendues. On pourrait presque croire que l’inspiration de Bertrand Blier n’est pas très loin. Une fois que l’on accepte cette approche, on arrive mieux à se plonger dans le récit. Bien entendu, le personnage principal est le commandant. Il est réservé, peu communicant mais pas alcoolique. Lui, il a un autre atout dans sa poche qu’une flasque pleine de whisky. Le monde de l’invisible, des fantômes communique avec lui. Et ses perceptions extrasensorielles vont lui être d’un grand secours pour identifier le responsable de cet assassinat. Par chance, comme nous sommes au cœur d’un théâtre, nous allons avoir le droit à de la grande mise en scène. Peu d’éléments nous sont laissés pour démasquer la personne derrière ce funeste acte. Mais bien assez pour connaître les termes techniques du 6ème qui nous sont signalés grâce à une grosse étoile pour avoir des explications en fin d’ouvrage. Un choix esthétique qui nuit au confort de la lecture tout comme le format du livre. Le vocabulaire aurait pu être proposé et laissé le choix au spectacle d’aller s’informer ou pas. Même si l’on ne connaît pas tout, on se laisse embarquer par ce policier hors du commun qui discute avec un fantôme et qui va aider une famille à renouer des liens. Même si le rideau tombe sur le terrible crime, le spectacle doit lui continuer.

Si vous êtes un adepte des romans policiers avec un langage d’un autre temps et d’un brin de magie, vous aimerez courir après le meurtrier de la célèbre Tessa Sanguine.

2 réflexions sur “Théâtre au sang – Eliane Arav

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: La PAL 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s