Les mille et une vies des urgences – Dominique Mermoux et Baptiste Beaulieu

Baptiste travaille au service des urgences. Chaque jour est une nouvelle aventure humaine remplie de rencontres. Il essaie d’insuffler chaque jour un peu d’espoir à la patiente surnommée la femme oiseau de feu. Va t’il pouvoir y arriver jusqu’à l’arrivée de son fils?

Baptiste Beaulieu a été interne à l’hôpital d’Auch. En novembre 2012, il lance un blog « Alors voilà » dans lequel il raconte ce qu’il voit et ce qu’il vit aux urgences. Devant le succès de ses publications, il décide de publier ces anecdotes en 2013 dans un livre « Alors voilà, les 1001 vies des urgences ». Puis en 2017, l’excellent éditeur « Rue de Sèvres » décide d’en proposer une adaptation avec aux crayons Dominique Mermoux.

228 pages qui plongent le lecteurs au coeur d’un hôpital et plus particulièrement au service des urgences. La tranquillité n’est pas un mot qu’il connaît car les malades n’arrêtent jamais d’affluer. Des histoires, il en a forcément de très nombreuses à raconter. C’est une bonne chose car il aime les raconter à la patiente de la chambre 7 qu’il surnomme la femme oiseau de feu. Elle va bientôt mourir et elle voudrait dire adieu à son fils. Mais suite au réveil d’un volcan dans un autre pays, il ne peut pas arriver assez rapidement. Alors Baptise lui raconte des histoires comme Shéhérazade. Ces collègues prendront sa suite lorsqu’il ne peut être disponible. Il reste à ces côtés aussi longtemps qu’il pourra le faire.

La bande dessinée se déroule sur 7 jours où le jeune médecin fréquente aussi bien la mort que la vie. Le dessinateur Dominique Mermoux met beaucoup de douceur et de chaleur dans ces dessins. Il trouve toujours le juste milieu pour ne jamais tombé dans la sensiblerie ou l’excès. Les pages se tournent avec plaisir et surtout avec sourire.

Il donne une autre vision des urgences avec du personnel humain qui a de la considération pour les patients. Les médecins écoutent les personnes qui viennent sans les insulter, les humilier, les traiter de menteurs…. Il montre qu’il existe des personnes professionnelles dans l’univers médical et que ce n’est peut-être pas une utopie. Mais en même temps Baptise Beaulieu est devenu médecin généraliste et n’a poursuivi son travail en hôpital. Il considère toujours les gens avec beaucoup de respect, de patience et d’écoute. Grâce à cette histoire, je vais aller à l’hôpital plus rassurée en espérant tomber sur quelqu’un de son gabarit.

Une bande dessinée pleine d’humanité, de tendresse et de partage dans le milieu hospitalier comme il est rare d’en trouver. Un médecin à l’écoute avec un dessinateur très talentueux, cela ne peut donner qu’un ouvrage exceptionnel qu’il faut lire.

4 réflexions sur “Les mille et une vies des urgences – Dominique Mermoux et Baptiste Beaulieu

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel de Février 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s