The Promised Neverland – Tome 1 – Kaiu Shirai et Posuka Demizu

Tout semblait bien se passer dans l’orphelinat. Les enfants avaient tout ce qu’il faut pour s’épanouir. Mais tout est trop parfait. Que se cache t’il derrière cette gentillesse ?

Tout commence bien. Des enfants dans un orphelinat qui semblent heureux. Personne n’a connu ces parents alors ils forment tous une grande famille. Les plus grands veillent sur les plus jeunes. Et parfois, des enfants doivent partir car on leur a trouvé une famille adoptive. Rien d’étrange à cela. Mais un jour, Emma et Norman découvrent un terrible secret. Les enfants ne sont pas amenés vers de nouveaux parents comme promis. Ils sont tout simplement tués pour servir de met délicat à de terribles monstres gourmets. Une réalité douloureuse à admettre. Pas le choix, il faut fuir et emmener tous les enfants. Comment faire ? Et pourquoi mangent-ils des enfants ? L’humanité n’existe plus ?

La couverture avec un personnage central féminin et rousse a tout de suite retenu mon attention. Je n’ai pas cherché à savoir ce que cela racontait. Je l’ai emprunté directement à la médiathèque. L’histoire débute en douceur en nous présentant un lieu idéal avec une responsable aimante et souriante. Tout le monde l’appelle maman. Puis voilà qu’on découvre le cadavre d’un enfant mis par des êtres étranges dans un bocal pour être consommé. Les enfants ne sont pas de simples orphelins, ils sont de la viande de qualité. Emma et Norman font part de leur découverte à Ray afin de mettre un plan pour s’enfuir. Mais de nombreuses questions se posent : comment fuir ? qu’est-ce qu’il y a derrière le mur ? l’être humain existe-t-il ? comment les bébés viennent-ils au monde ? qui sont ces êtres mangeurs de chairs humaines ? comment retirer leur puce de géolocalisation ? Ils leur restent deux mois pour tout mettre en place, vont-ils y arriver en sauvant tous les enfants ? Une fin accrocheuse qui a su piquer à vif ma curiosité et qui me donne envie de lire la suite.

Les enfants des mets délicieux ? Y a-t-il une circonstance particulière pour les déguster ? Vous saurez tout dans le deuxième tome.

Lire l’avis de Pativore : « C’est à la fois fantasy et science-fiction, il y a une incroyable intensité dramatique. J’ai hâte de lire les tomes suivants ! »

L’avis d’Une berge à l’autre : « C’est drôlement bien fichu et drôlement addictif. Ce seinen (manga pour jeunes adultes) mêle habilement le fantastique, l’horreur et le suspens. Son pitch de prime abord simpliste ne cesse de gagner en profondeur, tournant dans les dernières pages à une partie d’échec à huis clos où chaque camp avance ses pions en cachant son jeu. »

4 réflexions sur “The Promised Neverland – Tome 1 – Kaiu Shirai et Posuka Demizu

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 50 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel de Février 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s