Lucky Luke –Tome 26 – Canyon Apache – Morris et René Goscinny

On fait appel aux talents de Lucky Luke pour ramener la paix entre la cavalerie du colonel O’Nollan et la tribu apache de Patronimo. Le calme commence à revenir partout dans la plaine. Mais un groupe résiste encore. Il va falloir que notre légendaire cow-boy trouve une solution.

Lucky Luke sait bien que la valeur d’un homme ne se fait à sa couleur de peau, son statut social ou son argent. Alors quand il doit agir pour trouver une solution de paix durable, il sait que derrière le conflit se cache quelque chose de plus personnel. Il prend l’initiative de discuter avec le colonel O’Nollan. Un homme têtu qui ne veut rien entendre. Il veut tuer tous les apaches car ils auraient sauvagement tué son fils. La colère est de même dans la tribu apache de Patronimo. Il faut tuer tous les blancs qui souhaitent leur mort. Un cercle vicieux dont il va falloir beaucoup d’ingéniosité pour en sortir. Par chance, Lucky Luke a plus d’un tour dans son sac et va mettre en place un jeu de dupe. Les points de conflit pouvaient se résoudre avec de la discussion. Même s’il se fait attacher au pied d’un poteau, tout finira bien pour tout le monde qui va retrouver ce qu’il avait perdu. Un nouvel espoir renaît.

Le flegme légendaire de Lucky Luke pousse l’admiration tout comme la patience de Jolly Jumper. Une fine équipe prête à affronter tous les obstacles qui peuvent toujours compter l’un sur l’autre. Quand beaucoup de trajet est à faire chacun dort à son tour, Jolly peut fermer les yeux et compter sur Luke pour le diriger. Ensemble, ils arrivent toujours à leur fin. Et là, par un astucieux stratagème les personnages vont révéler leur vraie identité et leur histoire. L’humour est de mise pour passer un agréable moment de lecture. Ainsi on assiste à des bagarres entre les sergents O’Malley, O’Hara, O’Dwyer et O’Flanagan à cause de leur vraie ou non origine irlandaise. Un gag récurrent qui se complète avec leurs noms et leur physique assez similaire. De nombreux autres petits détails s’accumulent pour permettre à tous les lecteurs de pouvoir rire quelque soit son âge et son savoir. Un talent de l’écriture qui fusionne à merveille avec celui du dessin. Morris et René Goscinny un duo qui a fait rêver et rire plus d’une génération de lecteurs.

Quel plaisir de retrouver notre intrépide Lucky Luke pour apporter la paix avec malice et humour.

Petit plus historique : Dans un premier lieu, l’histoire est parue dans le journal Pilote du n°563 du 20 août 1970 au n°584 publié le 14 janvier 1971 avant de paraître en album en 1971.

4 réflexions sur “Lucky Luke –Tome 26 – Canyon Apache – Morris et René Goscinny

  1. Pingback: Challenge lecture 2018 – 300 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel décembre 2018 | 22h05 rue des Dames

Répondre à noctenbule Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s