Rikk et Frya – Tome 1 – La chasse au Kraken – Ced et Ztnarf

Rikk va devenir un homme maintenant qu’il a 10 ans. Il va devoir aller dans la forêt affronter un terrible monstre avant de faire face à la colère du kraken. Cela l’effraie. Heureusement que sa courageuse sœur jumelle n’a peur de rien et va relever le défi à sa place.


Chez les vikings de père en fils à l’âge de 10 ans une épreuve les attends. Il va falloir aller dans la forêt pour affronter le terrible démon Tatatosk et surtout le plus grand prédateur que cette terre ai porté : le kraken. Pour prouver sa bravoure, il faut arracher un orteil du poulpe géant et revenir au village. C’est ainsi que génération après génération, les jeunes garçons deviennent des hommes.

Rikk et Frya sont jumeaux. Frya étant une jeune fille, peu de choses se profilent à l’horizon pour elle. Par contre, les hommes eux peuvent tout faire et surtout avoir le pouvoir. Mais Rikk est un trouillard. Il ne veut pas aller affronter des monstres dans la forêt. Il préfère se plonger dans un bon livre au lieu de se battre. Par chance, sa sœur n’a peur de rien et n’est jamais la dernière pour se battre. Alors pour aider son frère, elle va s’habiller comme lui et partir à l’aventure. Quand elle rencontre ce fameux Tatatosk, elle croyait trouver une bête terrifiante comme toutes les histoires le décrivent au village. Mais voilà qu’elle fait face à un petit écureuil avec une corne sur la tête. Comment s’empêcher de rire ? Toutefois, la peur va très vite lui tenir compagnie avec l’arrivée des ours guerriers qui veulent l’animal. Rikk sentant la peur de sa sœur vient à sa rescousse et la sauve. Ensemble ils vont affronter le kraken. Quelle ne va pas être leur déception devant l’animal. Tout ce qu’on leur a raconté n’était que des histoires. Toutefois, Frya veut de l’aventure et va chercher le véritable kraken. Elle va tout risquer pour prouver sa bravoure et son courage. Etre femme ne veut pas dire être faible et devoir être au service des hommes. Grâce à son action, la vie au village va radicalement changer.

A chaque histoire, Ced montre l’étendue de son imagination. Il adore l’univers des combats comme dans sa série AST ou avec des énigmes comme dans ces tomes autour de Sherlock Holmes où nous sommes le héros. Pour cette fois, il n’est pas maître à bord de toute l’aventure. C’est Ztnarf qui s’occupe de la partie graphique avec des personnages avec des gros nez. Un trait vif et des couleurs chaleureuses qui accompagnent à merveille les périples de ces jeunes enfants. Le dessin assez imposant avec peu de détails permet de faciliter la lecture pour le jeune lecteur. L’histoire fait un pied de nez à ce que l’on peut encore trop trouvé. La femme doit rester à la maison, s’occuper des enfants, faire à manger, gérer les tâches ménagères et parfois elle a le droit de travailler en plus de ces tâches. Les hommes s’occupent de se vanter, d’avoir de la force, du courage et de l’intelligence. Tout cela perdure grâce à une légende que l’on raconte à chacun dès le plus jeune âge. Puis un jour des jumeaux fille/garçon remettent en cause l’ordre établi. La fille téméraire et le garçon peureux vont faire alliance de leur talent et leur connaissance pour affronter la colère du kraken. Ensemble, ils vont réfléchir et sauver leur village. Une belle leçon d’amitié, d’amour et de tolérance. Derrière certaines idées se cachent des mensonges que certains font perdurer pour garder des avantages. Il suffit de regarder en quelle année les femmes ont eu le droit de travailler sans demander l’autorisation de leur mari ou père, de pouvoir garder l’argent qu’elles ont gagné, de quand elles ont pu ouvrir un compte en banque, de pouvoir voter… On est même obligée d’avoir une journée pour les droits de la femme pour rappeler qu’elles devraient avoir les même droits que les hommes.

Enfin une bande dessinée jeunesse pour enfants fille ou garçon qui parle avec des combats et de l’aventure de l’égalité homme/femme.

2 réflexions sur “Rikk et Frya – Tome 1 – La chasse au Kraken – Ced et Ztnarf

  1. Pingback: Challenge lecture 2018 – 300 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel décembre 2018 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s