La vraie vie d’Olivier Liron – Théâtre de Vanves

Né en France en 1987, fils d’une immigrée espagnole ; je suis martyrisé par les autres élèves du collège ; en grandissant je me passionne pour la littérature, la langue espagnol et la botanique ; en 2012 je participe à « Questions pour un champion », je suis-je suis…. Olivier Liron.

 

Après la sortie de son histoire pour cette rentrée littéraire sous le titre « Einstein, le sexe et moi », Olivier Liron raconte son aventure sans une pièce de théâtre. Quoi de plus évident comme titre que « La vraie vie d’Olivier Liron ».  Sous le rythme endiablé des questions de Julien Lepers, les réponses fusent. Olivier va-t-il devenir le super champion du jeu « Questions pour un champion » et gagner la très grosse cagnotte ? Oui, on le sait tout de suite. Mais ce jeune auteur a décidé de raconter son histoire autrement que dans son roman.

Très vite il enchaîne le jeu de questions/réponses où il brille par l’étendue de son savoir. Il se tortille avec frénésie pour montrer l’enthousiasme de Julien Lepers. Il change de voix pour illustrer ces concurrents. Il jubile lorsqu’il gagne grâce à une question pour lui facile dont la réponse est groseille. Puis une fois qu’il devient Super champion arrive un interlude musical. Une chanteuse lyrique se ballade avec son compagnon multi-instrumentaliste. Olivier Liron reprend alors la parole et nous propose de nous parler de ces amours. Dans son roman, il faisait des évocations de ces moments où il découvre l’intimité mais dans le courant du jeu. Comme un fil d’idées qui se bouscule à un moment de stress. Là, il prend un temps et déballe tout. Maladroit mais jamais en manque de filles qui tombe sous son charme. D’ailleurs, on verra beaucoup de femmes butinées autour de lui à la sortie du spectacle.

Puis un nouvel interlude musical revient. Je ne comprends pas le lien avec le reste. Est-ce que cela permet de casser le rythme, de montrer une rupture de sens entre les textes ou permet au comédien seul en scène de prendre à nouveau des forces. Même si c’est magnifiquement interprété l’objectif artistique me laisse perplexe. Le texte qui dans le roman se lisait d’une traite, on aurait presque cru une conversation avec un bon pote. Ici, il devient des morceaux découpés et classer par thématique. Il perd de sa linéarité. Même si Olivier Liron occupe l’espace et arrive à donner une version attachante de lui.

Un spectacle en demi-teinte qui mérite le coup d’œil tout de même pour l’énergie et l’enthousiasme que dégage Olivier Liron.

Une réflexion sur “La vraie vie d’Olivier Liron – Théâtre de Vanves

  1. Pingback: Bilan culturel octobre 2018 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s