Bots – Tome 1 – Aurélien Ducoudray et Steve Baker

Sur la planète Terre, la guerre fait rage entre la Coalition et la Confédération. Le pourquoi du comment de ce conflit, on l’ignore. Il faut des robots pour aller au combat et gagner. Mais trois petits robots vont fait fi des ordres et mener une autre vie.

Rip-R avait un rêve enfant : être conducteur de fusée. Mais il fera ce que sa variété de robots l’oblige : mécanicien. En sortant major de sa promotion de l’Universitech il espérait s’occuper de Race-Bot ou de Movie-Bot. Et non, il ira sur les champs de bataille avec un War-Bot et son chien porteur Snoop-i. Toutefois, ce robot, prénommé War-Hol n’est pas si banal. Ce tas de ferraille ne souhaite pas combattre. Bien au contraire, quand il faut affronter l’ennemi il part dans le sens inverse. Le Scavenger, le robot qui doit détruire tous les robots après le combat l’identifie pour le massacrer. Sauf que War-Hal change, ces yeux deviennent rouges. Il se transforme en un véritable et sauvage combattant. Une fois l’ennemi hors-service, il s’éteint et s’ouvre. Et voilà qu’un bébé humain sort de son vendre. Que peut-être cette petite chose ? Pour comprendre ce qui vient d’arriver, la fine équipe part enquêter sur les traces de leur passé et de leur espèce.

 Le début d’une aventure qui se dévore d’une traite. Car je les ai adoré tout de suite ces trois petits robots plus le petit humain. L’homme n’existe plus sur Terre ou du moins on ne le sait pas. L’information n’a pas été transmisse aux robots dans l’Histoire de leur espèce. Que d’intrigues, de mystères, de rebondissements… Aurélien Decoudray tape fort pour un premier tome très complet et construit avec précision. Steve Baker au dessin joue avec beaucoup de codes graphiques et n’hésite pas à glisser quelques clins d’œil comme Astro, Bender, Captain America… Ils en profitent pour parler de la société de consommation, du formatage des esprits, de l’intelligence artificielle… Sans oublier une bonne d’humour ce qui fait que les pages se tournent le sourire aux lèvres. Une seule envie se fait sentir, continuer de découvrir ce triptyque.

Un premier tome qui annonce une excellente série dont il serait dommage de passer à côté.

Une réflexion sur “Bots – Tome 1 – Aurélien Ducoudray et Steve Baker

  1. Pingback: Challenge lecture 2018 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s