Voyage à Sokcho – Elisa Shua Dusapin

Est-ce qu’une rencontre peut changer une personne? A-t’on le droit d’espérer des jours meilleurs? Un voyage à Sokcho en Corée peut tout changer. 

Il n’y a pas grand chose qui se pas à Sokcho surtout en hiver. Peu de touristes viennent et encore moins dans l’hôtel du vieux Park. Une jeune fille s’occupe de l’entretien, d’accueillir les locataires temporaires et de faire à manger. Elle n’a pas grand chose dans sa vie. Sa mère poissonnière, lui fait les mêmes reproches depuis des années. Et elle est exaspérée par son petit copain qui ne l’intéresse que peu. Puis un jour, un pensionnaire français débarque. Il a un petit quelque chose qui l’intrigue. D’ailleurs, elle va l’aider dans la réalisation de sa bande dessinée. Un lien se créer mais jusqu’au va t’il aller?

L’écriture possède cette légèreté des livres asiatiques. Des courts chapitres, des mots simples, un lieu assez singulier et des personnages bien seuls. Doucement, on nous plonge à la rencontre d’une jeune femme, ni très belle ni très brillante. Elle suit le court du temps et hésite à prendre des décisions. J’ai fini par m’attacher à ce petit bout de femme qui se met à espérer et rêver. Un geste et un frémissement et tout son univers peut prendre un autre aspect. Mais la raison lui dit qu’elle est coincée dans cette dictature et que les frontières dépassent celles de l’esprit. Puis les pages se tournent. On arrive à la fin et il ni a pas de final. Une ouverture que chaque lecteur peut apprécier à sa guise avec une touche d’onirisme.

Une plume délicate qui saura séduire le lecteur en quête d’évasion. Toutefois attention, l’histoire est juste un moment dans une histoire, qui n’a ni début, ni fin.

L’avis de Pativore : « Hiver à Sokchoest un joli premier joli roman, agréable à lire, je dirais même maîtrisé au niveau du style et du choix des mots, mais les personnages s’effacent devant la ville, l’ambiance, la nourriture, les odeurs, et j’ai comme une sensation d’inachevé… »

L’avis de Moka : « C’est tout simplement délicat, saisissant de beauté, enivrant de douceur. Un premier roman qui éveille l’impatience de relire cette jeune plume. »

L’avis de Jérôme : « Un charme assez inexplicable se dégage de ce texte où les non-dit règnent en maître. Un des premiers romans les plus singuliers de cette rentrée. »

L’avis de Noukette : « Hiver à Sokcko c’est l’histoire d’un amour sans commencement ni fin. Tout y est suggéré, rêvé, juste esquissé. On se perd dans ce qui pourrait être et ne sera peut-être jamais… et c’est magnifique ! »

L’avis du Le carré jaune : « Somptueuse et magnifique écriture. C’est beau, touchant, gracile, émouvant, fragile et d’une sensibilité folle. Une estampe, le visage d’une femme qui se dessine comme souffle le vent en plein hiver. « 

2 réflexions sur “Voyage à Sokcho – Elisa Shua Dusapin

  1. Pingback: Bilan culturelle juillet | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge lecture 2018 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s