Filles des oiseaux – Tome 2 – Florence Cestac

Marie-Combe et Thérèse se retrouvent au bar, un verre de vin pour compagnon. Une belle occasion pour se replonger dans leur histoire d’amitié. Elles se rappellent ce qu’elles sont devenues depuis mai 68. Ecoutez, Florence Cestac va tout nous dire.

L’évocation de mai 68 rappelle de bien nombreux souvenirs à Marie-Combe et Thérèse. Les manifestations, les débats, la répression policière et surtout la libération sexuelle. Mais cette dernière a pris un véritable sens avec la pilule contraceptive bien difficile à se faire prescrire. Sans oublier la loi avortement pour éviter des séjours en Angleterre et les méfaits du sida. Une période forte en émotion d’autant plus quand on tombe amoureux et que l’on part en Angleterre pour suivre l’amour de sa vie. Puis la vie reprend le dessus avec ces hauts et ces bas, avec des moments de partage, de tendresse, de conflits, de disputes et de deuils.  Chacune avance à son rythme en pouvant toujours comptant sur l’autre surtout dans les coups durs.

Une histoire humaine dessinée avec le style graphique inimitable de Florence Cestac. Elle nous raconte une autofiction touchante avec ces deux femmes qui ont vécu une vie remplie de rebondissements avec beaucoup d’amour et d’amitié. Le trait de cette artiste hors du commun est toujours plein de fougue, de ferveur et de désinvolture. La passion du trait se fait toujours aussi vive. Ces personnages prennent de l’âge comme elle et sont toujours énergiques avec des choses à dire. Les combats ne sont jamais terminés surtout pour les droits et libertés des femmes. La vie même si ce n’est pas toujours facile, elle nous pousse au-delà de nos limites. Il faut en rire et garder le sourire pour avancer. Une maxime que la dessinatrice a toujours su garder afin de proposer des histoires avec des personnages vraisemblables et attachants comme ces deux copines de 60 ans.

Une bd sur le récit de vies qui s’entrecroisent pour toujours mieux se retrouver surtout autour d’un verre de St Amour.

Une réflexion sur “Filles des oiseaux – Tome 2 – Florence Cestac

  1. Pingback: Bilan culturelle juillet | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s