L’apocalypse selon Magda – Chloé Vollmer-Lo et Carole Maurel

Les scientifiques sont unanimes. La fin du monde aura lieu et dans un an. La nouvelle bouleverse la planète et l’univers de Magda, 13 ans. Que faire de cette année apocalyptique ?


4ème de couverture
L’apocalypse annoncée il y a un an n’aura finalement pas lieu! Tandis que l’humanité tout entière célèbre la nouvelle, Magda, 14 ans, est dévastée. Pourquoi? Pour le comprendre, il faut revenir en arrière, à ce jour où Magda décide qu’elle mourra sans regrets. D’amours maladroites en paradis artificiels, sous le compte à rebours des saisons, la jeune fille se découvre à elle-même, dans un monde d’adultes dépassés par les événements.


Ce que j’en ai pensé ? 
Magda décide de profiter de la vie puisque dans un an tout s’arrête. Alors elle va découvrir l’amour physique avec un ami puis un jeune homme plus âgé. De toute façon, le monde part en déroute, il n’y a plus d’électricité, les magasins ferment et sont pillés. Le père de la jeune adolescente quitte sa famille pour découvrir l’amour et le bonheur avec une nouvelle femme. 
 L’originalité du récit se fait sentir par le début, où l’on sait que la fin du monde n’aura pas lieu. Mais la jeune demoiselle en premier plan n’a pas l’air dans l’euphorie qui l’entoure. Le pourquoi nous sera expliqué par les saisons qui passent. Et puis nous tombons nez-à-nez avec cette fin épouvantable qui a du sens.

L’histoire se construit autour de l’adolescente entourée de sa famille et de ces amis. Ce qui se passe sur le reste sur la planète n’a aucune importance. Chloé Volmer-Lo et Carole Maurel nous plonge dans un cadre intimiste, au plus proche des émotions et du ressenti. On s’attache à ce petit bout de femme qui ne voulait pas devenir adulte. Tout à son entourage, avec cette mère que son mari abandonne, cette sœur qui reste sévère ou cette amie qui vit dans une famille très religieuse. Cette proximité se crée aussi grâce au découpage séquentiel et aux choix de cadrage de Carole Maurel.

Le contexte pousse à des questions. Déjà personnel, si demain on nous annonce que c’est la fin du monde, que ferions-nous ? La scénariste pose aussi ces questions via le quotidien de la demoiselle. Doit-elle encore rendre des comptes et suivre les ordres de sa famille ? Organiser le quotidien a-t-il un sens ? S’intéresser et découvrir les autres est-ce important ? Beaucoup d’interrogations qui poussent à prendre des décisions à un moment clé de la vie. A 13 ans, les sentiments changent rapidement d’autant plus quand on vient d’avoir ces règles. Passion et désespoir s’entremêlent et s’entrechoquent. Il n’y a pas de bon ou mauvais choix. Juste vivre.

Même si la thématique de l’apocalypse pouvait paraître commune. Chloé Volmer-Lo et Carole Maurel ont su apporter un point intéressant tout en délicatesse et en psychologie.

De la même dessinatrice : Ecumes, Collaboration horizontale

2 réflexions sur “L’apocalypse selon Magda – Chloé Vollmer-Lo et Carole Maurel

  1. Pingback: Bilan du mois culturel de mai 2018 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge lecture 2018 – 150 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s