Tony Chu, detective cannibal – Tome 10 – Buffet froid – Rob Guillory, John Layman et Taylor Wells

Tony Chu a la rage au cœur suite à l’agression d’Olive pas l’horrible Vampire. Il en veut à ceux qu’il apprécie qui lui ont fait des cachoteries. Ca va saigner et ça va faire mal. Le buffet sera servi froid.


4ème de couverture
L’univers délirant de Tony Chu devient de plus en plus dément. Pendant qu’Olive continue sa quête de vengeance, que Chow Chu se remet à cuire du poulet et que Poyo est porté disparu, Tony Chu se retrouve encore avec un nouveau partenaire et un nouveau boss, ce qui veut dire de nouveaux problèmes ! Tandis que l’affrontement final avec le Vampire se profile à l’horizon…


Ce que j’en ai pensé ?
J’attendais avec impatience de lire ce tome. Le tome 9 se terminait avec la mort du surprenant El Poyo. Lui qui affrontaient les plus terribles meurtriers de l’univers va mourir si bêtement. C’était étonnant. Mais me voilà rassurez. Même s’il ne méritait pas de finir ainsi au four sa puissance va être mise au service du génialissime Tony Chu. Des fesses à botter, il en a une belle paire sur laquelle il va pouvoir laisser exploser sa rage. Le plus grand cibopathe au monde va trouver un rival à sa hauteur. Vous l’avez compris, ça va grave saigner.

Des personnages sont revenus de leur combat avec le vampire sous un autre aspect. L’ancien boss est monté comme un cheval (dans tous les sens du terme ?)et l’autre à une pince de crabe à la place de la main. Les hommes bioniques font de plus en plus leur place. Le boss remplaçant est un biscuit de Noël géant en costume Men in Black. Ce tome est aussi l’occasion de découvrir une multitude de pouvoir comme celui de faire des golems avec de la purée de pomme de terre ou de décupler ces pouvoirs avec des spaghettis sur la tête. Les magnifiques dessins et le découpage  précis accompagnent merveilleusement la dimension loufoque de l’histoire. Les couleurs peps communiquent une énergie incroyable. Un véritable régal de lecture.

Même si le tome est beaucoup moins épais que les précédents l’action est au rendez-vous. L’amitié et la famille prennent vraiment une autre perspective. Et pour l’amour de sa fille, Olive, notre détective est prêt à tout. Il est excellent dans son rôle de père fou vengeur. En plus, il est entouré d’une fine équipe top niveau. J’ai vraiment hâte de savoir quelle aventure va nous attendre dans l’avant dernier tome. La secte de l’œuf va-t-elle revenir à l’attaque ? et cette plante étrange au goût de poulet va-t-elle envahir la terre ? J’espère le savoir tout bientôt.

Encore un tome qui commence sur des chapeaux de roue et qui se dévore d’une seule traite. Dommage qu’en écrivant une chronique je ne puisse pas lire l’avenir du personnage. Il va falloir attendre de lire le tome 11 et 12.

 

2 réflexions sur “Tony Chu, detective cannibal – Tome 10 – Buffet froid – Rob Guillory, John Layman et Taylor Wells

  1. Pingback: Objectif série bd – 2017 – 2018 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel du mois d’avril | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s