Et Eugène inventa la poubelle – L’histoire des noms propres devenus courants – Dimitri Delmas

Mais qui a pu inventer le sandwich? la poubelle? Le nom de ces hommes sont devenus des noms propres et leur histoire est passé un peu dans l’oubli. Alors pourquoi ne pas aller à leur rencontre? 

Dimitri Delmas a décidé de faire découvrir aux plus jeunes la face cachée de certains noms propres. Derrière des mots ordinaires se cachent des hommes avec des idées. Et oui, des hommes car se sont presque uniquement des hommes qui marquent l’histoire. Toutefois dans l’avant-propos l’auteur signale qu’il y a des femmes qui sont présentes dans les sciences et techniques comme Ada Lovelace, Marie Curie ou Mary Anderson (brevet sur les essuie-glaces en 1903). Il parle aussi d’une femme sur les 21 portraits proposées. Les fameuses soeurs Tatin, Caroline et Stéphanie, qui aurait fait tomber leur tarte aux pommes et qui l’aurait servi à l’envers. Réalité ou histoire inventée par le gastronome Curnonsky qui popularise la tarte en racontant cette histoire?

Les histoires se succèdent et sont très intéressantes. Je ne savais pas que le marquis de Béchamel, fin gourmet présente un plat de morue accompagnée d’une sauce. Les convives baptisèrent cette sauce du nom de leur hôte. Anders Celsius a décidé de créer un système de mesure en 1741 sur une échelle qui permet  on va de 0°C(eau qui gèle) à 100°C (eau en ébullition). Cette unité de mesure est presque utilisée partout dans le monde. Il n’y a que les Etats-Unis et le Bélize qui utilisent un système semblable, le degré Fahrenheit qui va de 32°F (eau qui gèle) à 212°F (eau en ébullition). Ce dernier a été créer par un physicien allemand en 1714. Ou encore, le frère Clément, passionné de botanique à créer la clémentine. Il aurait hybrider un bigaradier (qui donne des oranges amères) et le mandarinier. En 2002, des chercheurs de l’INRA, ont établi que la création de ce fruit est lié à une hybridation naturelle entre une orange douce et une mandarine.

Je pourrais vous parler des tous autres personnes citées comme Louis Braille, le comte de Sandwich ou William Russell Frisbie. Et comme les histoires sont très raccourcie afin de pouvoir capter l’attention du jeune lecteur, certaines informations manquent. Par exemple, pourquoi Celsius c’est imposé par rapport à Fahrenheit? Pleins de petites questions qui me donne envie d’aller chercher plus d’informations. Ma curiosité a bien été piquée. 

La mise en page de ce petit livre est vraiment très réussie. On y voit un jeu avec quelques couleurs et des illustrations très compréhensibles d’un regard et assez simple dans la représentation. Il y a peu de textes et juste ce qu’il faut pour savoir qui est la personne du nom propre et ce à quoi correspond le nom commun. Tout est bien dosé et il y a juste ce qu’il faut. Le plus se trouve à la fin avec des adresses physiques et web afin de développer son savoir autour des sciences.

Un livre très intéressant qui ravira aussi bien les plus jeunes que les plus grands.

2 réflexions sur “Et Eugène inventa la poubelle – L’histoire des noms propres devenus courants – Dimitri Delmas

  1. Pingback: Challenge lecture 2018 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel du mois de mars | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s