Hors Piste – Histoire de clowns à l’hôpital – Théâtre 13

Lorsqu’on évoque les hôpitaux et les services pédiatriques, on appréhende un peu. D’autant plus si l’on vous propose d’aller voir un spectacle sur ce sujet qui va aborder la maladie et la mort. Mais il y a aussi l’espoir et les sourires qui s’installent dans les chambres grâce à la présence de clowns de l’association Le Rire Médecin. Et si vous alliez découvrir leur travail de terrain ?

Depuis plus de 25 ans, l’association Le Rire Médecin envoie près de 100 clowns dans des services pédiatriques dans des hôpitaux.  Cinq d’entre eux ont décidé de créer un spectacle pour parler de leur travail et des relations qu’ils créent avec les patients. Ainsi Bruno Gare, Stéphanie Liesenfeld, Margot Mc Laughlin, Doriane Moretus et Vincent Pensuet laissent leurs vêtements du quotidien au vestiaire pour se vêtir de leur tenu de travaille. Perruques, nez rouge, chaussures ou pantalons trop grands, lunettes sans verre… sans oublier un peu de maquillage et ils sont prêts à affronter l’univers blanc de l’hôpital.

Pour nous faire comprendre leur univers, les comédiens vont tour à tour devenir des pères, des mères, des infirmières, des médecins, des enfants, des clowns… Une succession de situations va prendre vie pour nous plonger au plus près des actions que ces clowns font au quotidien. Les cinq artistes y mettent toute l’intensité nécessaire pour nous faire vibrer au cœur des émotions. Insuffler de la bonne humeur n’est pas chose facile. Les patients ne sont pas toujours heureux de les voir, ni très coopératif et pourtant ils essaient encore et encore jusqu’à décrocher un sourire. La scène finale avec l’adolescent rebelle où tout part dans tous les sens montre le sens du mot combat pour donner du rire.

 Patrick Dordoigne y réalise une mise en scène élégante et très maligne. Tout est blanc, du mur au plafond. On va dire que pour un hôpital, nous n’en attendions pas moins. Mais l’espace s’anime avec un siège de patient qui se déplace et l’espoir prend des couleurs chaleureuses grâce à la lumière qui dessinent les espaces. Cela accompagne à merveilles les déguisements de clowns colorés et assez bien assorties. Quelques objets descendent du plafond comme le fameux H d’hôpital et le moment de transition entre personne ordinaire et clown. Sans oublier les cercles représentant les hublots de portent permettant de voir dans les chambres. Ils arrivent au bon moment et apportent toujours une note de poésie et de douceur.

Tout est vraiment bien conçu pour plonger le spectateur dans ce monde qu’il ne connaît pas. On oublie que nous sommes dans une salle, l’attention est captée sur ces moments de partages, de rêves et de tristesse, parfois. Mais les rires raisonnent et le sourire reste accroché sur les visages. D’ailleurs, presque tous le garderont en sortant de salle. Cependant avant de partir, toute la salle se lève pour applaudir une magnifique prestation et aussi le bel engagement qui est le leur.

 « Même quand les situations sont difficiles, notre rôle est de prendre les gens par la main pour ne pas les laisser dans la déses­pérance et les ramener vers la vie », témoigne Patrick Dordoigne, auteur et metteur en scène, lui-même clown à l’hôpital.

Une comédie chorale qui insuffle de la joie de vivre avec des artistes de haut vol. Tentez l’aventure de découvrir les clowns en hors piste.

Une réflexion sur “Hors Piste – Histoire de clowns à l’hôpital – Théâtre 13

  1. Pingback: Bilan culturel du mois de mars | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s