Super Mimi – Tome 1 – Il pleut des vaches – Benoît Philippon et Malec

Pour inciter les enfants à devenir forts, on les faisait manger des épinards. Mimi, lui ne se pose pas la question car grâce à des extraterrestres, il a des super-pouvoirs. Va-t-il pouvoir sauver la planète du haut de ces 6 ans ?


L’histoire en quelques mots ?
Mimi était tranquillement en train de jouer dans sa chambre quand une gigantesque météorite vint tomber sur sa maison. Les spécialistes sont formels. Il n’y a rien de surnaturel dans cet accident. Mais pour Mimi, 6 ans, ce jour-là va être le début d’une nouvelle aventure. Il a été choisi par des extraterrestres pour sauver la planète. Voilà une sacré responsabilité pour un bout de choux. Aidé d’un coach venant d’une autre planète, Bobby, il va apprendre à maîtriser ces pouvoirs et se fixer des objectifs. Etre un super-héros n’est pas une activité de tout repos.


Ce que j’en ai pensé ?
Dès la couverture, on sait dans quel univers graphique nous allons être plongés. Toutefois, ne vous attendez pas à voir des lancés de vaches comme cela pourrait vous laisser le croire. Mais vous pouvez constater la force herculéenne de l’enfant qui soulève des bovins avec aisance. Aidé d’un extraterrestre qui va prendre l’apparence de  Will Smith dans « Men in Black« , Mimi, va arrêter des voleurs et des pollueurs. Il est fort peu probable qu’un enfant de 6 ans soit préoccupé par des questions de protection de la planète ou de capturer de vrais méchants. Est-ce les supers-pouvoirs qui permettrait alors à ce dernier développer des compétences pour parler presque correctement et d’avoir des réflexions sur le monde ? On va dire que l’âge du héros, est là pour faciliter la lecture du cœur de cible.

Quelques histoires auraient pu être un peu plus détaillées et éviter le format une aventure, un gag et une page. Certes c’est une structure idéale pour la pré-publication mais qui ne permet pas vraiment de s’attacher vraiment aux personnages dans l’édition d’un tome. En plus, plus les pages se tournent et plus, il y a de personnages qui arrivent un peu comme un cheveu sur la soupe. Pourquoi lui aurait eu les pouvoirs immédiatement et pas les autres ? Et comment être un super-héros au nez et à la barbe des parents pour des enfants qui savent à peine lire, écrire et parler ? Cependant, la lecture se fait vite et dans un esprit joyeux sans prise de tête.

L’idée que des extraterrestres voulant sauver la planète donnent des super-pouvoirs à un humain est assez sympathique. Mais est-ce que le choix d’un enfant de 6 ans est bien adapté au récit? Cela reste assez discutable.

 

2 réflexions sur “Super Mimi – Tome 1 – Il pleut des vaches – Benoît Philippon et Malec

  1. Pingback: Challenge lecture 2018 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel du mois de mars | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s