Quelles expos voir à Paris en 2018?

Les magazines « Beaux-arts », « Connaissance des arts » font leur une et le site Exponaute nous conseillent les expositions à voir en 2018. Alors que faut-il alors noter dans nos agendas? Allons jeter un coup d’oeil.

Les deux magazines d’art proposent de voir les expositions coup de coeur partout en France et à l’étranger. Habitant sur Paris, je fais le choix de prendre les recommandations sur la capitale.


JANVIER


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Musée d’art moderne de la ville de Paris
Jean Fautrier, virtuose de la matière
du 26 janvier au 20 mai 2018
Peu exposé, cet artiste au parcours solitaire est aujourd’hui considéré comme le plus important précurseur de l’art informel en 1928, inventeur des hautes pâtes en 1940 et une figure majeure du renouvellement de l’art moderne après le cubisme.
L’exposition sera la reprise de la rétrospective Jean Fautrier qui a eu lieu cet été au Kunstmuseum de Winterthur (Suisse) complétée des oeuvres du Musée d’Art moderne, de plusieurs musées français et de collections privées.

Je pense que j’irais découvrir l’exposition. Peut-être que j’apprendrais à apprécier cet artiste.


Coup de coeur Beaux Arts
Musée d’art moderne de la ville de Paris
Mohamed Bourouissa – Urban Riders
du 26 janvier au 22 avril 2018
Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris consacre la première exposition institutionnelle en France à Mohamed Bourouissa. Remarqué dans les expositions prospectives Younger than Jesus au New Museum à New York (2009) et Dynasty au Palais de Tokyo et au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris (2010), le plasticien franco-algérien, né à Blida en 1978, est aujourd’hui l’un des artistes majeurs de sa génération.


Coup de coeur Connaissance des arts
Maison de Victor HugoLa folie en tête, aux racines de l’art brut
jusqu’au 18 mars
Comme pour Entrée des médiums, en 2012, en s’ancrant dans la vie de Victor Hugo – la folie qui frappe son frère Eugène et sa fille Adèle –, l’exposition propose d’explorer la constitution d’un nouveau territoire de l’art. C’est l’occasion de présenter des collections d’œuvres d’internés constitués au cours du XIXe siècle par 4 psychiatres qui ont récupéré souvent en cachette, les œuvres des internés qu’ils suscitent parfois à des fins « d’art-thérapie ».


FEVRIER


Coup de coeur Beaux Arts
Petit Palais
Les Hollandais à Paris
du 6 février au 13 mai 2018
De la tradition de la peinture de fleurs aux ruptures esthétiques de la modernité, l’exposition, organisée avec le musée Van Gogh d’Amsterdam, met en lumière les riches échanges artistiques, esthétiques et amicaux entre les peintres hollandais et français, du règne de Napoléon à l’orée du XXe siècle.

 

J’irais la découvrir.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Jeu de PaumeSusan Meisalas – Médiations et Raoul Haussmann – Photographies
du 6 février au 20 mars 2018
L’œuvre photographique de Raoul Hausmann est restée longtemps méconnue et sous-estimée. De cet artiste-clé du XXe siècle, la postérité a d’abord retenu le rôle majeur au sein de Dada Berlin, les assemblages, les collages, les photomontages, les poèmes optophonétiques, quand les vicissitudes de l’Histoire ont effacé cette autre facette, à tous égards prééminente, de son rayonnement.

Cette rétrospective consacrée à la photographe américaine Susan Meiselas (1948, Baltimore) réunit une sélection d’œuvres des années 1970 à nos jours. Membre de Magnum Photos depuis 1976, Susan Meiselas questionne la pratique documentaire. Elle s’est fait connaître par ses images sur les zones de conflit en Amérique centrale dans les années 1970 et 1980, notamment grâce à la force de ses photographies couleur.

J’ai participé à un concours pour gagner des places pour ces expositions. Si je les gagne, j’en ferais avec plaisir une chronique sur mon blog.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Centre Pompidou
Sheila Hicks
du 7 février au 30 avril 2018
Depuis la fin des années 1950, Sheila Hicks produit une œuvre inclassable : nouer, envelopper, plier, tordre, empiler, la laine, le lin ou le coton, voilà quelques-uns des gestes et les matières avec lesquels elle remet en cause les catégories artistiques et leurs hiérarchies convenues. Élève de Josef Albers à Yale, Sheila Hicks est l’héritière tout à la fois d’un esprit moderniste pour lequel les distinctions entre Bel Art, design et décoration ne sont plus essentielles et de pratiques textiles inspirées de l’Amérique précolombienne.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Exponaute
Musée Marmottan Monet
Corot. Le peintre et ses modèles
du 8 février au 8 juillet 2018
Aujourd’hui universellement célèbre pour ses paysages, Camille Corot fut aussi un immense peintre de figures ; Degas l’estimait d’ailleurs tout particulièrement en ce domaine, soulignant sa modernité. Portraits d’intimes et nus étranges, paysannes romaines et moines absorbés dans la lecture, enfants et modèles d’ateliers, femmes à la mode et hommes en armures, Corot aborda tous les genres avec succès, des toutes petites effigies de ses intimes à ses monumentales figures de fantaisie, dont la Femme à la perle du Louvre est la plus célèbre. Contemporain aussi bien d’Ingres auquel il rend hommage que de Courbet ou du jeune Manet, auquel il se confronte, Corot, au cours de sa longue carrière, cherche, avec ses figures, à élever un pont entre tradition et modernité. Riche d’une soixantaine de chefs-d’oeuvre provenant des plus importantes collections publiques et privées d’Europe et des États-Unis (musée du Louvre, musée des Beaux-Arts de Lyon, musée d’Art et d’Histoire de Genève, Fondation Collection E.G. Bührle de Zurich, le Metropolitan Museum of Art de New York, la National Gallery of Art de Washington, la collection Thyssen-Bornemisza de Madrid,…), l’exposition organisée par le musée Marmottan Monet entend mettre en lumière cet aspect aussi original que brillant de la production de celui qui fut le premier paysagiste moderne.

Je passe mon tour. Le prix d’entrée est trop  cher pour mon budget.


Coup de coeur Beaux Arts
Musée GuimetDaimyo – Seigneurs de la guerre au Japon
du 15 février au 13 mai 2018
Présentation :
La classe des Daimyos joue un rôle essentiel dans l’histoire japonaise dans la deuxième moitié de la période féodale (du XVe au XIXe siècle). L’exposition du musée réunira pour la première fois un ensemble exceptionnel issu des collections françaises, privées et publiques. Au total, trente-trois armures ainsi que de somptueux ornements associés à l’imaginaire guerrier japonais : casques, armes, textiles…

J’adore les expositions au musée Guimet et celle-là à l’air tout aussi intéressante que les précédentes. Je note dans mon agenda. Peut-être que je pourrais trouver un bon plan. Si le responsable des partenaires du musée Guimet me lit, je suis preneuse d’une invitation contre une chronique. 🙂


Coup de coeur Connaissance des arts
Musée de MontmartreVan Dongen et le Bateau-Lavoir
du 15 février au 26 août 2018
Dans le cadre de l’année culturelle néerlandaise en France, le Musée de Montmartre organise une exposition centrée sur « Van Dongen et les artistes du Bateau-Lavoir », du 16 février 2018 au 26 août 2018. Le Musée de Montmartre évoque déjà, dans ses collections permanentes, à quel point le Bateau-Lavoir, situé Place Emile Goudeau à quelques pas de l’actuel musée, a joué un rôle important dans la naissance de l’Art moderne à Paris. L’art antiacadémique, la liberté, l’esprit de révolution, l’art populaire et le dialogue entre les arts sont les facteurs qui vont stimuler l’arrivée d’un nouveau siècle artistique avec le fauvisme et le cubisme au Bateau-Lavoir.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Exposition du musée Guimet en partenariat avec le Palais de Tokyo – Daimyo – Seigneurs de la guerre au Japon
du 16 février au 13 mai 2018
George Henry Longly conçoit une expérience sensorielle et troublante sur une vaste arène habitée par huit armures de daimyo, par des bannières et par des fourreaux de lances en poils d’ours. L’artiste britannique pose un regard contemporain sur ces objets historiques qui dialoguent avec une installation mêlant sculpture, vidéo et son. Les armures, véritables chefs-d’oeuvre de technologie, entrent en résonnance avec des robots de recherche sous-marine explorant les abysses. De la peau à l’armure, de l’exosquelette à l’extension artificielle du corps, les oeuvres de George Henry Longly et les attributs de daimyo se rencontrent à travers le prisme de l’histoire, de la science et de la phénoménologie.

Je ne sais pas vraiment si j’irais à quelques pas du musée Guimet pour aller au Palais de Tokyo pour cette exposition. Je vais attendre d’avoir plus d’information. Je n’ai pas été conquise par les dernières expositions que j’ai vu. Même s’il faut souligner que le processus avec les médiateurs est très bien conçu.


Coup de coeur Beaux Arts
Palais de TokyoNeil Boulefa
du 16 février au 13 mai 2018
Pour sa première grande exposition monographique dans une institution française, Neïl Beloufa propose un état des lieux de sa propre production, interrogeant, dans un décor, le rôle de l’artiste mais aussi la fonction des images, des figures et des mythes dans un monde médiatisé.

Un lieu qui propose des choses toujours étonnantes aussi bien dans le positif que le négatif. Je vais y réfléchir.


Coup de coeur Beaux Arts
Palais de TokyoKader Attia et Jean-Jacques Lebel – L’un et l’autre
du 16 février au 13 mai 2018
« L’Un et l’Autre est un laboratoire de recherche plutôt qu’une exposition. Il est né de l’échange de nos regards, d’une alliance doublée d’une profonde amitié entre nous. Nous y présentons certains de nos travaux liés aux enjeux majeurs de notre civilisation, principalement deux installations : la première consacrée à la fabrication dans et par les médias dominants de l’Autre absolu, comme une entité à craindre, violente et belliqueuse, le Satan, le Sauvage, le Terroriste – ; la seconde consacrée à la persistance transhistorique de l’humiliation, du viol et de la torture en tant que crimes de guerre impérialiste. En contrepoint de ces installations, nous présentons des objets énigmatiques et polysémiques que nous avons collectés ici où là, des objets chargés d’esprits invisibles à l’oeil nu, qui nous parlent à tous, nous transmettent des discours codés, et procèdent à des réparations et des détournements.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Ecole nationale supérieure des Beaux-arts de Paris – Images en lutte. La culture visuelle de l’extrême gauche en France (1968 – 1974)
du 20 février au 20 mai 2018

L’exposition n’est pas une histoire visuelle du politique mais une histoire politique du visuel. Elle présente des affiches, des peintures, des sculptures, des installations, des films, des photographies, des tracts, des revues, des livres et des magazines, dont quelque 150 publications consultables dans le cadre d’une bibliothèque ouverte.

Si l’exposition est organisé avec des actions de médiation autour de la compréhension de l’image, j’irais avec curiosité.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Centre Pompidou
David Goldblatt
du 21 février au 7 mai 2018
L’exposition retrace son parcours à travers un choix de séries majeures et dévoile aussi des ensembles plus méconnus, comme ses premières photographies prises dans les townships de Johannesbourg. La série On the Mines, devenue aujourd’hui une œuvre emblématique de l’histoire de la photographie documentaire, est présentée avec des tirages de travail. L’exposition montre enfin une partie de la série Particulars appartenant à la collection du Centre Pompidou, ou encore le travail plus récent de l’artiste à travers la série Intersections. Toutes ces séries reviennent avec acuité sur la complexité des relations sociales sous l’apartheid.

J’irais et je le ferais dans une cadre d’une visite guidée.


Coup de coeur Beaux Arts
Maison RougeCeija Stojka
du 23 février au 20 mai 2018
Ceija Stojka est née en Autriche en 1933, cinquième d’une fratrie de six enfants dans une famille de marchands de chevaux rom d’Europe Centrale, issue des Lovara. Déportée à l’âge de dix ans, parce que Rom, avec sa mère Sidonie et d’autres membres de sa famille, elle survit à trois camps de concentration, Auschwitz-Birkenau, Ravensbrück et Bergen-Belsen.


MARS


Coup de coeur Beaux Arts
Cité de l’architecture
Alvar Aalto – Second Nature
du 6 mars au 1er juillet
Surnommé le « Mage du Nord » par le critique d’architecture Sigfried Giedion, Alvar Aalto est l’architecte finlandais le plus connu de sa génération et l’un des représentants majeurs d’un modernisme à visage humain.

Je crois que je vais passer mon chemin.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Exponaute
Musée du Luxembourg
Tintoret. Naissance d’un génie.
du 7 mars au 1er juillet 2018
A l’occasion du 500e anniversaire de la naissance du Tintoret, le Musée du Luxembourg célèbre l’un des plus fascinants peintres de la Renaissance vénitienne.

L’exposition se concentre sur les quinze premières années de sa carrière, période décisive et déterminante pour comprendre comment il se construit. Elle propose ainsi de suivre les débuts d’un jeune homme ambitieux, pétri de tradition vénitienne mais ouvert aux multiples nouveautés venues du reste de l’Italie, décidé à renouveler la peinture dans une Venise cosmopolite. Peinture religieuse ou profane, décor de plafond ou petit tableau rapidement exécuté, portrait de personnalité en vue ou d’ami proche, dessin ou esquisse… les œuvres rassemblées rendent compte de la diversité du travail de Tintoret et de sa volonté de frapper l’œil et l’esprit par son audace.
L’exposition retrace en définitive l’ascension sociale d’un homme d’extraction modeste, fils de teinturier, qui, grâce à son talent, parvient à s’élever dans la société, à s’imposer et à se faire un nom sans rien oublier de ses propres origines.

L’entrée du musée est trop cher pour mon budget. Je passe mon tour.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Musée Maillot
Foujita. Les années folles (1913 – 1931)
du 7 mars au 15 juillet 2018
L’exposition retrace l’histoire d’un destin unique, celui d’un artiste évoluant entre deux cultures. De ses prémices au Japon, en passant par son ascension et la révélation de son oeuvre, son parcours le mènera jusqu’à la création de ce personnage si singulier dans le contexte parisien des années folles. Ses thèmes récurrents – femmes, chats, natures mortes, enfants et autoportraits – sont spécifiques du foisonnement de sa production artistique. Foujita traverse les grands courants modernistes sans dévier de son schéma de recherche, respectueux de ses racines japonaises et du classicisme des grands maîtres occidentaux.
Ses oeuvres en appellent d’autres, celles de ses voisins d’atelier, ses amis, admirateurs et inspirateurs, pour un dialogue enrichissant permettant de mesurer l’originalité et la complémentarité des artistes regroupés sous l’appellation « École de Paris ».

Je passe mon tour. J’ai bien du mal à rentrer dans les oeuvres de cet artiste.


Coup de coeur Connaissance des arts
Maison européenne de la photographie – La photo française existe, je l’ai rencontré
du 7 mars au 20 mai 2018
Au tournant des années 1980, Jean-Luc Monterosso, qui n’est pas encore directeur de la MEP, se rend à New York où il rencontre alors le conservateur de la collection photographique du MoMA. Lorsqu’il lui demande ce qu’il pense de la photographie contemporaine française, le couperet tombe : « It doesn’t exist ». Plus de trente ans après, et à l’occasion de son départ de la MEP, Jean-Luc Monterosso répond par une grande exposition sur la photographie française de 1980 à nos jours, qui prend la forme d’un récit très personnel et subjectif.


Coup de coeur Exponaute
Musée des arts décoratifsDe Calder à Koons, bijoux d’artistes. La collection idéale de Diane Venet
du 7 mars au 8 juillet 2018
De Alexander Calder à Jeff Koons, en passant par Max Ernst, Pablo Picasso, Niki de Saint Phalle, César, Takis, ou encore Louise Bourgeois, nombreux sont les artistes modernes et contemporains à s’être intéressés de près au bijou. Diane Venet, collectionneuse de bijoux d’artistes depuis plus de 30 ans, nous fait partager sa passion pour ces œuvres miniatures qui souvent accompagnent le langage plastique de l’artiste.


Coup de coeur Beaux Arts
Musée Cernuschi – Parfums de Chine
du 9 mars au 26 août 2018
Cette exposition au sujet inédit propose un voyage à travers la civilisation chinoise depuis le IIIe siècle avant notre ère jusqu’au XIXe siècle. Doté d’une symbolique qui s’enrichit au fil du temps, le parfum permet d’aborder de nombreux aspects de la culture chinoise. Depuis sa signification dans les pratiques rituelles jusqu’à son association à l’art de vivre des lettrés, l’encens a en effet suscité une richesse de productions artistiques et littéraires.

Comme j’ai la carte des musées de Paris, j’irais surement jeter un coup d’oeil à cette exposition. J’espère qu’il y aura des visites guidées pour donner des informations pour s’approprier ce qui va être exposé.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Musée Jacquemart-André Mary Cassatt, une américaine à Paris
du 9 mars au 23 juillet 2018
L’exposition met à l’honneur l’unique figure féminine américaine du mouvement impressionniste, qui, repérée par Degas au Salon de 1874, exposera par la suite régulièrement aux côtés du groupe. Cette monographie permettra aux visiteurs de redécouvrir Mary Cassatt à travers une cinquantaine d’oeuvres majeures, huiles, pastels, dessins et gravures, qui, accompagnés de divers supports documentaires, raconteront toute la modernité de son histoire, celle d’une Américaine à Paris

Je vais devoir casser ma tirelire pour aller voir l’exposition car l’entrée et la visite guidée sont assez chers. Mais j’adore le travail de cette artiste très peu exposée en France.


Coup de coeur Beaux Arts
Lafayette anticipationLutz Bacher
du 10 mars au 30 avril 2018
Pour sa première exposition monographique en France, Lutz Bacher accompagne de sa vision l’ouverture de l’institution nouvelle, et conçoit une installation qui met en lumière la verticalité du bâtiment réhabilité par Rem Koolhaas.

Un nouveau lieu culturel ouvre ces portes au coeur du marais. J’irais indéniable jeter un coup d’oeil.

 

 


Coup de coeur Beaux Arts
Maison de l’Amérique Latine
L’invention de Morel – La machine à images
du 16 mars au 21 juillet 2018
À partir de mars prochain et pour une durée de quatre mois, la Maison de l’Amérique latine présente une exposition inédite, intitulée L’Invention de Morel ou La machine à images, conçue par et sous le commissariat de Thierry Dufrêne à partir du roman L’Invention de Morelde l’écrivain argentin Adolfo Bioy Casares (1914-1999), ami et compagnon de lettres de Jorge Luis Borges. En réunissant des œuvres de toute nature – photographies, installations, vidéo-projections, hologrammes, œuvres cinétiques ou encore bande-dessinée… – de quinze artistes* venus de différentes parties du monde, celle-ci met en lumière l’influence majeure qu’exerça ce roman d’anticipation sur plusieurs générations de créateurs. Plus encore, cette exposition interroge la manière dont les artistes contemporains se réapproprient, à la suite de Bioy Casares, le rêve d’une duplication de notre monde qui en garantirait l’éternité.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Grand Palais
Kupka
du 19 mars au 30 juillet 2018
Première rétrospective, depuis l’exposition de 1975-1976 au Solomon R. Guggenheim Museum de New York et au Kunsthaus de Zurich, et celle de 1989 au musée d’art moderne de la ville de Paris, elle couvrira l’ensemble de l’œuvre de l’artiste, de ses débuts marqués par le symbolisme jusqu’à ses dernières réalisations dans les années cinquante. Grâce au parcours européen de Kupka, enraciné dans sa Bohème natale, formé dans la Vienne fin de siècle et dans le Paris des avant-gardes, l’exposition conduira à une nouvelle approche de deux courants majeurs des XIXe et XXe siècles, le symbolisme et l’abstraction, dont Kupka fut un des principaux acteurs.

Je passe mon tour.


Coup de coeur Beaux Arts
Palais Galliera
et musée des arts décoratifs – Margiela
du 22 mars au 2 septembre 2018
Première rétrospective consacrée à Martin Margiela à Paris, l’exposition retrace, du printemps-été 1989 au printemps-été 2009, la carrière du créateur belge qui questionna aussi bien les structures du vêtement que les systèmes de la mode.


Je vais y réfléchir. Je ne suis pas convaincue.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Musée PicassoGuernica
du 27 mars au 29 juillet 2018
Le Musée national Picasso-Paris consacrera une exposition à Guernica, chef-d’œuvre de Pablo Picasso, qui compte parmi les tableaux les plus connus au monde. Grâce notamment à un ensemble exceptionnel d’études préparatoires et d’archives du Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía de Madrid, l’exposition propose une lecture de l’histoire de Guernica, symbole anti-franquiste et pacifiste, et éclaire la question de l’engagement politique de Picasso.

Je passe mon tour.


Coup de coeur Beaux Arts
Institut du monde arabeL’épopée du Canal de Suez
du 28 mars au 5 août 2018
Le canal de Suez, c’est bien plus qu’un canal : la jonction entre trois continents, et une mine pour qui se passionne de géopolitique et d’histoire. Avec « L’épopée du canal de Suez », la nouvelle exposition-événement de l’Institut du monde arabe, embarquement immédiat sur la voie d’eau artificielle la plus célèbre au monde, creusée de main d’homme depuis… quatre mille ans.

Si je veux y aller, il va falloir y aller sur les premières dates. En plus, il y a possibilité d’avoir un tarif réduit en ce moment sur le site. Après, il y a trop de monde et c’est assez étouffant à faire. On ne peut plus voir les vitrines, les gens sont sur les nerfs, il y a beaucoup de groupes. Je ne fais plus les expositions quand elles deviennent populaires dans ce musée. L’espace n’est pas approprié pour les foules.


Coup de coeur Beaux Arts
Centre Pompidou
Chagall, Lissitzky, Malevitch – L’avant-garde russe à Vitebsk
du 28 mars au 16 juillet 2018
L’exposition que consacre le Centre Pompidou à l’avant-garde russe, de 1918 à 1922, prend pour cœur l’œuvre de trois de ses figures emblématiques : Marc ChagallEl LissitzkyKasimir Malévitch. Elle présente aussi les travaux d’enseignants et d’étudiants de l’école de Vitebsk, créée en 1918 par Chagall : Vera Ermolaeva, Nicolaï Souietine, Ilia Tchachnik, ou encore Lazar Khidekel et David Yakerson.

Je passe mon tour.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Exponaute
Le Louvre
Delacroix
Du 29 mars au 23 juillet 2018
En partenariat avec le Metropolitan Museum of Art de New York, le musée du Louvre présentera, au printemps 2018, une exposition retraçant l’ensemble de la carrière artistique d’Eugène Delacroix. Inédit à Paris depuis l’exposition du centenaire de sa mort en 1963, cet événement rassemblera plus de 180 oeuvres du  maître, dont une forte majorité de peintures : des grands coups d’éclat qui firent la célébrité du jeune artiste aux Salons des années 1820, jusqu’aux dernières compositions religieuses ou paysagées, peu connues et mystérieuses.

J’irais la faire car ce n’est pas un artiste dont j’aime le travail. Une occasion de peut-être changer d’avis.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Musée des impressionnismes à Giverny- Japonismes/Impressionismes 
du 30 mars au 15 juillet 2018
L’ouverture commerciale et diplomatique du Japon en 1868 révéla aux artistes occidentaux une esthétique radicalement différente de celle qui leur était enseignée depuis des siècles.

Le site est un peu loin de chez moi et les expositions sont assez courtes. Mais les peintures sont en générales très jolies et valent le coup d’oeil. Je verrais.


AVRIL


Coup de coeur Beaux Arts
Grand Palais
Artistes et Robots 
du 5 avril au 9 juillet 2018
Dans notre monde universellement et uniformément transformé par les progrès de l’intelligence artificielle, ses applications scientifiques, industrielles, financières et domestiques, on pouvait penser que l’art serait, pour paraphraser André Malraux, « le dernier chemin (direct) de l’homme à l’homme ». Le projet Artistes & Robots s’intéresse à cet autre aspect du règne de la haute technologie, moins médiatisé mais non moins engagé : l’avènement de l’imagination artificielle. Une machine serait-elle capable d’égaler un artiste ? Un robot pourrait-il se substituer à un peintre ou un sculpteur ? Dans quelle mesure peut-on parler de créativité artificielle ? Léonard de Vinci a dessiné il y a cinq cents ans de nombreux rêves de machines : palais flottant, hélicoptère, char d’assaut, métier à tisser industriel…

Si je trouve un bon plan, j’irais avec plaisir.


Coup de coeur Exponaute
Musée RodinRodin et la danse
du 7 avril au 22 juillet 2018
Au printemps 2018, le musée Rodin met en lumière la rencontre de Rodin avec le monde de la danse. L’exposition s’articulera autour de la célèbre série des Mouvements de dansejamais exposée du vivant du sculpteur et d’une cinquantaine de dessins. La fascination de Rodin pour la danse sera évoquée à travers ses rencontres avec les danseuses de l’époque, telles que Isadora Duncan, Loïe Fuller, les danseuses cambodgiennes et Hanako la danseuse japonaise. Un corpus d’œuvres exceptionnelles réunira sculptures, photographies, dessins et antiques, plongeant le visiteur dans un univers de grâce et de poésie.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Exponaute
Musée du Quai BranlyEnfers et fantômes d’Asie
du 10 avril au 15 juillet 2018
Plongée dans le monde des esprits, de l’épouvante et des créatures fantastiques : l’exposition s’empare des histoires de fantômes en Asie. À travers l’art religieux, le théâtre, le cinéma, la création contemporaine ou le manga, un parcours aux frontières du réel.

Si je trouve un bon plan j’irais avec plaisir faire cette exposition avec une visite guidée.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Musée d’OrsayL’âme balte
du 10 avril au 15 juillet 2018
Les pays baltes, Estonie, Lettonie et Lituanie, se sont constitués en états indépendants peu après la fin de la première Guerre mondiale. Pour célébrer ce centenaire, cette exposition invite à découvrir le symbolisme balte, des années 1890 aux années 1920-1930.

J’irais car je fais toutes les expositions du musée d’Orsay.


Coup de coeur Beaux Arts
BNF
Dominique Perrault : la Bibliothèque Nationale de France – Portrait d’un projet (1988 – 1998)
du 10 avril au 22 juillet 2018
Le 14 juillet 1988, le Président de la République François Mitterrand appelle de ses vœux la création d’une « très grande bibliothèque ». En 1989, à l’issue d’un concours international, l’architecte Dominique Perrault est désigné lauréat. La construction de la BnF I François-Mitterrand parachève la politique des Grands travaux menée durant deux septennats.
Pour célébrer les 20 ans de son ouverture complète au public, la BnF présente une grande exposition, conçue par l’architecte lui-même, consacrée à ce bâtiment emblématique. Selon une mise en abyme inédite, celle-ci retrace le processus de création de ce projet marqué par des débats intenses et fertiles, par l’engagement de nombreux partenaires et par de multiples expérimentations jalonnant sa conception et sa réalisation.

J’irais car toutes les expositions de la BNF sont très intéressantes et très belles.


Coup de coeur Connaissance des arts
Musée d’art et d’Histoire du JudaïsmeHelmar Lerski
du 11 avril au 26 août 2018
L’exposition retrace le parcours de l’artiste, et notamment son émigration en Palestine. À l’instar de nombre d’intellectuels, introducteurs de courants novateurs tels que la psychanalyse ou les conceptions architecturales du Bauhaus, Lerski a profondément influé sur la photographie et le cinéma du futur État d’Israël.


Coup de coeur Beaux Arts
L’atelier des LumièresKlimt et Schiele mis en lumière
à partir du 13 avril 2018

C’est un lieu que je ne connais pas. Je suis curieuse de voir l’exposition en immersion.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Monnaie de ParisSubodh Gupta
du 13 avril au 26 août 2018
La Monnaie de Paris présente la première rétrospective en France de l’artiste indien Subodh Gupta (né en 1964 et vivant à New Delhi). Figure emblématique de l’art contemporain indien, les oeuvres de Subodh Gupta sont aujourd’hui présentes au sein de grandes collections privées et publiques. Elle s’articule autour de pièces historiques, rendant compte des origines de son travail, d’oeuvres monumentales et de ses plus récentes explorations autour du son.

Si je trouve un bon plan pour y aller, j’irais découvrir. Sinon, je passerais mon tour.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
BNF
Icônes de mai 68 – Les images ont une histoire
du 17 avril au 26 août 2018
50 ans après les événements de mai-juin 1968, cette exposition revient sur la construction médiatique de notre mémoire visuelle collective. Elle permet de suivre la trajectoire d’images célèbres – les portraits de Daniel Cohn-Bendit face à un CRS par Gilles Caron et de la « Marianne de 68 » de Jean-Pierre Rey ; de comprendre comment et pourquoi la mémoire visuelle de Mai 68 se conjugue en noir et blanc alors que les événements ont été couverts en couleurs par la presse de l’époque ; de découvrir qu’en marge de la presse magazine, des initiatives d’expositions et de projections photographiques ont vu le jour face à une vision médiatique dominante des faits ; ou encore de saisir pourquoi la première « nuit des barricades » – qui fit « monter à la une » des magazines les affrontements de mai 1968 – n’a paradoxalement laissé aucune image persistante, aucune icône… Autant de clés pour appréhender le rôle majeur des acteurs médiatiques et éditoriaux dans l’élaboration des représentations des faits.

J’irais sans aucun doute.


Coup de coeur Beaux Arts – Coup de coeur Connaissance des arts
Musée de l’Orangerie
Nymphéas. L’abstraction américaine et le dernier Monet
du 25 avril au 20 août 2018
En 1955, Alfred Barr fait entrer au Museum of Modern Art de New York un grand panneau des Nymphéas (W1992) de Monet, alors que ces grandes « décorations » demeurées dans l’atelier de Giverny commencent à attirer l’intérêt des collectionneurs et musées.
Monet est alors présenté comme « une passerelle entre le naturalisme du début de l’impressionnisme et l’école contemporaine d’abstraction la plus poussée » de New York, ses Nymphéas mis en perspective avec les tableaux de Pollock, tels que Autumn Rhythm (number 30), 1950. La réception du dernier Monet s’opère alors en résonnance avec l’entrée au musée de l’expressionnisme abstrait américain. Au même moment est forgée la notion d’ »impressionnisme abstrait ».
C’est sur ce moment précis de la rencontre entre la redécouverte des grandes décorations du maître de Giverny et la consécration de l’École abstraite new-yorkaise que l’exposition du musée de l’Orangerie s’arrêtera, à travers une sélection de quelques œuvres tardives de Monet et une vingtaine de grandes toiles d’artistes américains tels que Jackson Pollock, Mark Rothko, Barnett Newman, Clyfford Still, Helen Frankenthaler, Morris Louis, Philip Guston, Joan Mitchell, Mark Tobey, Sam Francis, Jean-Paul Riopelle et Ellsworth Kelly.

J’irais avec plaisir.


MAI


Coup de coeur Beaux Arts
Fondation Henri Cartier-Bresson – Robert Adams Our lives and Our Children
du 16 mai au 29 juillet 2018


JUIN 


Coup de coeur Connaissance des arts – Coup de coeur Exponaute
Musée d’art moderne de la ville de ParisZao Wou-ki, l’espace est silence
du 1 juin 2018 au 6 janvier 2019
Si l’oeuvre de Zao Wou-Ki (1920-2013) est aujourd’hui célèbre, les occasions d’en percevoir la complexité sont demeurées trop rares. Depuis sa dernière rétrospective en France, en 2003, aucune exposition à Paris n’a permis de mesurer toute l’importance de sa peinture et particulièrement l’enjeu que représentait pour lui l’emploi de très grands formats tout au long de sa carrière.


Coup de coeur Connaissance des arts
Petit Palais Les impressionnistes à Londres
du 21 juin 2018 au 14 octobre 2018
La guerre franco-allemande de 1870, la chute du Second Empire, puis la Commune de Paris poussèrent de nombreux artistes installés en France à se réfugier au Royaume-Uni. Dans les mois ou les années qui suivirent la fin des événements, des réfugiés économiques vinrent rejoindre leurs rangs. L’Empire britannique est alors au sommet de sa puissance. Londres représente un refuge sûr pour les artistes quittant Paris, mais le choix de leur destination est aussi guidé par l’idée que le marché de l’art y est plus porteur. Leurs œuvres exposées et, dans bien des cas, acquises par des collectionneurs anglais apportèrent à l’art et aux institutions britanniques un souffle de modernité. Réciproquement, l’expérience de l’exil outre-Manche exerça une influence nouvelle sur l’art français.


SEPTEMBRE


Coup de coeur Exponaute
Musée d’OrsayPicasso, bleu et rose
du 18 septembre 2018 au 6 janvier 2019
Le musée d’Orsay et le musée national Picasso-Paris organisent une manifestation exceptionnelle consacrée aux périodes bleue et rose de Pablo Picasso. Cette exposition est la première collaboration de grande ampleur entre nos deux musées, permettant un rassemblement inédit d’œuvres. Elle réunit des chefs-d’œuvre, pour certains présentés pour la première fois en France comme La Vie (1903, Cleveland Museum of Art), et propose une lecture renouvelée des années 1900-1906, période essentielle de la carrière de l’artiste qui n’a à ce jour jamais été traitée dans son ensemble par un musée français.

 


Coup de coeur Exponaute
Musée Jacquemart-André – Caravage à Rome, amis & ennemis
du 21 septembre 2018 au 28 janvier 2019
Provenant des plus grands musées italiens, comme le Palazzo Barberini, la Galleria Borghese et les Musei Capitolini à Rome, la Pinacoteca di Brera de Milan, les Musei di Strada Nuova à Gênes ou le Museo Civico Ala Ponzone de Crémone, ces toiles extraordinaires permettront de retracer la carrière romaine de Caravage (1592 – 1606) jusqu’à l’exil. Elles dialogueront avec les œuvres d’illustres contemporains, comme le Cavalier d’Arpin, Annibal Carrache, Orazio Gentileschi, Giovanni Baglione ou Ribera, afin de dévoiler toute l’étendue du génie novateur de Caravage et de rendre compte de l’effervescence artistique qui régnait alors dans la Cité éternelle.


OCTOBRE


Coup de coeur Exponaute
Grand Palais – Joan Mirò au Grand Palais
du 3 octobre 2018 au 4 février 2019

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s