La fille du fermier – Jim Harrison

Il y a des chemins qui parfois mènent vers des destinées inattendues. Jim Harrison avec sa plume délicate va nous mener à la rencontre de Sarah. Une adolescente en quête de son identité. Va t’elle se trouver? 


4ème de couverture
Dans ce texte âpre, « Big Jim » nous emmène dans un Montana aussi beau qu’hostile et livre un portrait féminin subtil, non sans échos avec son majestueux Dalva : celui d’une jeune fille meurtrie, aussi blessée qu’en quête de vengeance… « Sarah cria : « Putain de Dieu ! », puis elle s’élança à toute vitesse sur un sentier pentu qui grimpait le long de la montagne jusqu’à ce qu’elle soit certaine que sa blessure allait éclater et qu’elle en aurait fini avec elle ».


Ce que j’en ai pensé? 
Jim Harrison nous prend par la main pour nous mener à la rencontre d’une adolescente. Même si nous sommes dans l’Amérique profonde, il a fait le choix de parler d’une jeune fille qui réfléchit et se pose des questions. Elle ne partait par forcément avec un capital chance avec une mère évangéliste et un père taciturne. Mais la jeune fille sent qu’elle peut plus. Le fait de s’être fait agresser sexuellement change sa vision du monde et une colère sommeille en elle. La lecture permet de s’échapper. Elle dévore les mots. Ces résultats scolaires s’en ressentent puisqu’elle excelle. Par chance, sa tante qui vit loin, plus proche de la civilisation, lui propose une perspective d’avenir. Une rencontre lui donne envie d’autre chose.

On suit doucement son évolution année après année. Comment ne pas s’attacher à cette jeune fille? J’ai adoré la rencontrer. L’auteur nous plonge à la rencontre d’une personne en devenir dans de grands espaces. Elle s’épanouit à son rythme. J’ai aimé son rapport à la lecture. Jamais, elle ne cesse de lire et l’aide à voir un autre monde. Les histoires lui permettent de s’échapper de sa monotonie et créer une petite distance suite à son agression. Elle devient forte et est prête à affronter tout ce que le destin mettra sur son chemin. Même l’amour, même si elle n’est pas certaine de ce que c’est, elle va écouter son coeur. Une nouvelle qui se dévore de la première à la dernière page. J’aurais même bien aimé que le récit se poursuive car j’aurais aimé savoir comment cette jeune fille allait devenir. Un coup de talent d’écriture de Jim Harrison qui me donne envie de poursuivre la découverte de sa plume.

Une histoire que je vous recommande de lire pour un petit séjour au coeur des questions de l’adolescence. Un beau portrait de femme en devenir.

L’avis de Folavrilivres : « Quand l’irréparable se produit, Sarah se métamorphose ; éprise de vengeance, oscillant entre fureur et dépression, la jeune femme demande réparation… Un beau récit, âpre et vivant, servi par une écriture juste et émouvante. »

5 réflexions sur “La fille du fermier – Jim Harrison

  1. Pingback: Challenge lecture 2018 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s