Quelques grammes de philo dans un monde de pub – Gilles Vervisch

Saviez-vous que dans les publicités pour les gels douche ou le papier toilette se cache de la philosophie? Et oui, on ne veut pas seulement vous vendre ce dont vous n’avez pas besoin. On veut aussi vous apprendre des choses. Vous en doutez? 


4ème de couverture
Les « créatifs » de pubs ont l’air de nous apprendre à vivre à travers les grands « concepts » de la philosophie, comme le bonheur, la liberté, la nature, le moi ou la religion. Mais combien de grammes de philo dans ce monde de pub ? C’est la question que pose cet essai, sans oublier de mettre une dose d’humour dans ses ingrédients.


Ce que j’en ai pensé? 
La couverture m’a tout de suite interpellée avec son titre et son bidon de lessive. On peut se poser la question, y a t’il vraiment de la philosophie dans la publicité? J’en doutais un peu avant la lecture et je n’en ai plus douté après. Avant la publicité devant vendre un produit. Mais comme de nombreuses entreprises se sont mise à vendre le même produit la publicité ne peut plus être pragmatique. Sinon comment choisir le bon produit? Alors la publicité a changé et vend alors un concept. Les consommateurs achètent une image, une philosophie de vie… Le client revendique un statut social, une manière d’être ou de penser. Les slogans rentrent même dans le quotidien comme « Juste fais-le » à « Ne vieillissez pas trop vite ».

Les publicitaires doivent faire preuve d’imagination pour que le client se fidélise tout en conquérant de nouveau coeur. Bienvenu dans le monde de la société de consommation. Comment comprendre tout ça? Gilles Vervish va en faire une critique très sévère de la publicité qui est omniprésente. Vous doutez de mon affirmation? Savez-vous de ce qu’il pense de la pauvre Lucette de la Française des jeux? « Si Lucette ne veut pas repartir en Australie, c’est qu’elle y est déjà allée, et qu’elle a bien vu que là-bas, il n’y avait rien, ou plutôt, qu’il y avait toujours elle. C’est sa propre vie, et donc soi-même, qu’on chercher à fuir quand on rêve d’ailleurs. « Ainsi, dit Sénèque, chacun se fuit toujours. Mais à quoi bon, si l’on n’échappe pas à soi? On ne suit soi-même, et jamais cette pesante compagnie ne lâche nos talons! ». C’est bien l’image du malheur ou d’un bonheur inaccessible que Lucette représente. Elle devrait donc plutôt nous faire comprendre que le chemin vers le bonheur n’est pas celui-là. Au contraire, Lucette et son mari ont bien compris que le bonheur de la pub est une illusion, et comme dirait Sénèque, « le luxe frelaté de leur existence ne leur inspire plus que ce cri : « Encore la même chose! A quand la fin? »

La liberté est-il dans la consommation? L’évidence serait de dire non. Mais n’est pas un mot qui est assimilé aussi bien à des chaussures qu’à des yaourts 0%? « Bref, la liberté que nous vend la publicité, c’est le choix. Donc, questions simple : Etre libre, est-ce avoir le choix? « . Il précisera « (…), qu’elle n’a pas à choisir entre la gourmandise et le régime. Il faudrait savoir! On nous vend un choix effroyable, comme le nec plus ultra de la liberté, et, en même temps, on nous montre que le plaisir en toute liberté, c’est de pas avoir à choisir. » Vous vous posez des questions? C’est le but. Même si l’auteur est très tranchée dans ces propos, cela me pousse à développer mon esprit critique et à me poser des questions. Je n’ai pas assez de connaissance pour transposer des éléments à la pensée de Kant ou autres de ces amis. Mais l’ouvrage s’adresse à un grand public alors pas de panique si vos cours à la fac vous semble très loin. Tentez l’aventure. Je vous promet que vous serez différent après la lecture.

Vous croyez que la publicité est innocente? Vous le croyez peut-être. Après la lecture, vous serez convaincu que non.

 

Une réflexion sur “Quelques grammes de philo dans un monde de pub – Gilles Vervisch

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 300 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s