Au musée – Jan Frederik Bandel et Sascha Hommer

Etre enfermé dans un musée, cela en fait rêver certain. Gustav et Niffi, ne le souhaitaient pas et vont vivre une expérience extraordinaire. Et si derrière des oeuvres se cachaient l’immensité du savoir et de la folie? 


De quoi ça parle? 
Gustav et Niffi se baladaient dans le musée. Et voilà qu’au moment de partir, impossible de sortir. Le musée est fermé et le gardien refuse de les laisser s’en aller. C’est contre le règlement. Ils ne vont avoir le choix de trouver tout seul la sortie. Mais ce musée à l’apparence petit à l’extérieur se trouve immense à l’intérieur. On pourrait se croire dans le Tardis. 

Derrière chaque mur, chaque porte se cache un univers particulier qui pourra dépasser tout ce que à quoi vous pourriez vous attendre. Et ce n’est pas parce que vous suivez un lapin blanc qui est en retard que vous irez plus vite vers le monde normal. Il se peut que soit un auteur prolifique égocentrique ou soit un pervers ou soit un animal louche ou soit tout à la fois.  

En se perdant, vous pourrez voyager dans le royaume des nuages, des cartes ou des enfers. Des mondes pleins d’étrangetés où l’on rencontre des cafards géants, Charles Manson, Don Quichotte, Roland Barthes, Ernst Junger…

Vous avez cru que la logique vous permettra d’avoir réponse à tout? Baladez-vous au musée et la seule certitude qui restera c’est qu’au final, vous n’en aurez plus.


Ce que j’en pense? 
La ballade dans le musée se transforme en une odyssée terrestre et marine dans le monde des connaissances réelles ou imaginaires. Les références ne manquent pas et quelque soit la thématique abordée. On peut assister à une discussion avec la tête de Theodor W. Adorno, les moaï de l’île de Pacques et même Don Quichotte pour défendre un château gonflable.

Et se ne sont que quelques références de personnages ou personnalités qui sont cités dans la bd. En plus, il y a des références à des oeuvres d’art moderne, d’art contemporain, d’art minéral, cinéma…

Sans bien entendu oublier la littérature. D’ailleurs, nous irons dans un sous-marin qui ressemble au Nautilus mais avec un capitaine beaucoup plus étrange.

Il faut totalement abandonner l’idée que le récit se déroule dans un lieu clôt et avec une logique. Ici, il n’y a qu’une seule règle : l’imagination. A partir de là, les idées proposées ne vous surprendrons pas du tout car tout part dans tous les sens. Un lapin se ballade avec Hitler. Un poisson drague une fille sur la terre ferme. Un cafard géant veut défendre la nature auprès de Fidèle Castro.

Cela peut surprendre le lecteur non averti. Il faut se laisser porter par les réflexions sur la place de l’art, de l’Histoire et de la philosophie dans la vie de chacun.

Toutefois, l’ouvrage fait quand même 262 pages qui ne se dévorent pas en seule fois. C’est très (trop) dense à ingurgiter d’un coup. Et parfois, l’histoire part vraiment très loin et peut perdre son lecteur.

Ce n’est pas pour n’importe quel lecteur. Il faut être déjà un lecteur de bd aguerri et accepter les choses qui n’ont ni queue, ni tête. Faire des pauses est important même entre les chapitres sinon le cerveau risque de chauffer et les yeux de piquer. Plein de choses à lire où il faut se concentrer pour ne rater aucune information avec un dessin assez sommaire.

Une aventure qui bouleverse les codes et nous amène à faire des rencontres improbables. Alors si vous avez du temps à perdre, allez à la rencontre du Bouvard et Pécuchet allemands des temps modernes.

2 réflexions sur “Au musée – Jan Frederik Bandel et Sascha Hommer

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD – 4ème édition | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s