Le rat – Elise Gravel

Le rat n’est pas un animal très apprécié. Ce n’est pas la mairie de Paris qui me dira le contraire puisqu’on peut compter un habitant/rat. Mais que savons-nous vraiment de ce petit dégoûtant ?


De quoi ça parle ?
Dès que l’on évoque le rat, on s’image tout de suite une horrible bête avec des grosses dents qui pullule partout. C’est plus ou moins vrai quand même. Ceux que nous connaissons le plus est le rat d’égout, que l’on peut voir en prenant le métro. Et le rat noir qui s’appelle de son nom scientifique Ratus Ratus.

De manière général, il est plus gros qu’une souris sinon le reste c’est pareil. Sa grande queue peut l’aider au besoin de servir d’appui comme une patte supplémentaire. Il est très malin. C’est pour cela d’ailleurs que des chercheurs font des tests sur eux. Il sait sauter, courir et nager. Pour se défendre ou se nourrir, il s’aide de ces quatre grandes incisives jaune. Elle s’allonge de 14 cm par an alors s’il ne veut pas avoir des soucis de dentition, il a intérêt à grignoter régulièrement et même entre les repas.

Pour les repas, il n’a pas trop de souci à en trouver dans les villes grâce aux déchets que l’on peut trouver un peu partout. Après manger, ils font des déjections qui parfois peuvent causer des maladies aux adultes. Cependant, si vous apprivoisez un de ces animaux pour en faire un compagnon. Il suffit de s’organiser pour ne rien risquer. Eviter de confondre crotte et raisin sec.


Ce que j’en pense ?
J’adore vraiment la collection Les petits dégoûtants chez Le Pommier. Elise Gravel arrive à créer un ouvrage ludique et drôle à la fois. On n’aurait peut-être pas envie d’en savoir plus sur les rats si la couverture n’était pas aussi choupette. Comment dire non à un rat qui vous sourit en vous saluant ? On ne peut pas. En plus, dans le livre le rat est tout gentil et plein d’esprit. Il n’hésite pas à nous dire que grâce à sa grande queue il peut se fouiller le nez. Les enfants vont être totalement d’accord, eux qui adorent se mettre les doigts dans le nez. Pour nous parler du régime alimentaire très strict, on voit des rats qui dinent à table en disant : « Je prendrais bien un peu de fil électrique avec de la sauce tomate ». C’est une preuve manifeste du grand savoir culinaire de ces bestioles.

Même si je le trouve moins complet que des précédents tomes, j’ai beaucoup apprécié la lecture qui m’a fait rire. Alors imaginez des têtes blondes entrain de découvrir les aventures de rats qui leur parlent. Le souci c’est lorsqu’on commence un livre de la collection, on a envie de tous les lire. Je vais continuer d’aller m’enrichir d’informations basiques pour les enfants sur les animaux. Affaire à suivre…

Dans la même collection, lire mon avis sur Le ver et La chauve-souris.

2 réflexions sur “Le rat – Elise Gravel

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturelle Juillet | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s