In bed – Lydia Frost et Kalonji

51L2u+jEVYL._SX381_BO1,204,203,200_Direction Manhattan dans l’Upper East Side où des amoureux font l’amour vigoureusement. La brume matinale ne nuit en rien à ce bonheur éphémère qui permet d’oublier son quotidien. Jusqu’à quand, est la bonne question.

Rachelle et Luka ont chacun des vies bien remplies et très intenses. Pour pouvoir souffler et décompresser, ils se voient dans l’hôtel pour faire l’amour et ne rien s’interdir. Lorsqu’ils sont ensemble leurs corps se mélangent où il n’existe qu’une unique règle : le plaisir.

Capture d’écran 2015-08-30 à 21.59.27

Luka n’est plus vraiment lui même et ne partage plus grand chose avec son amie. Elle souhaite d’avoir un enfant et lui n’en veut pas. Il ne veut pas lui dire. Une distance se créer entre eux et même leurs amis s’en rendent compte. Ce qui devait arriver arriva à sa plus grande surprise. Il va perdre sa femme et son amante et va devoir faire face à sa solitude.

Capture d’écran 2015-08-30 à 21.59.58

J’ai tout de suite été séduite par le dessin de la couverture avec ces teintes noir et blanches. Les corps des femmes sont sublimes et les hommes tout en muscles. Les scènes de sexes sont magnifiques et se passent même de mots. Mais voilà, je n’ai aimé que cela. L’histoire manque beaucoup d’intérêt et je me suis très ennuyée. Heureusement que le dessin est très beau avec la mise en couleurs sinon, j’aurais pris moins de temps à la lire. La déception était au rendez-vous. Le seule plaisir était de la refermer et de la rendre à la médiathèque.

Capture d’écran 2015-08-30 à 21.59.51

Une bd érotique qui parle en fin de compte d’un mal être d’un homme qui rêve d’une autre vie mais qui ne veut pas faire le nécessaire pour. Et lorsqu’il se retrouver face à la situation, il faut avancer et c’est là le plus difficile.

Capture d’écran 2015-08-30 à 22.00.17

 

 

6 réflexions sur “In bed – Lydia Frost et Kalonji

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques littéraires | 22h05 rue des Dames

  3. En tout cas, les dessins ont l’air vraiment très beaux. effectivement, ces coups de crayons juste en traits fins et noirs ont de quoi sublimer le corps des femmes et les muscles des hommes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s