Naguère les étoiles – Tome 3 – Hervé Bourhis, Rudy Spiessert et Mathilda

9782756021799FS4ème de couverture
Il y a bien longtemps dans une très lointaine contrée… Guidé par la foy, Jean-Luc poursuit sa quêtedans la crique du terrible Jean-Ba l’huître. Il lui faudra délivrer Yann Kersolo et la princesse Leïca.Puis tous devront se rendre sur le territoire des Québoks, terribles bûcherons-nains au langage fleuri. Le plus hardi sera de détruire le castel noir et de mener les insoumis à la victoire !

Capture d’écran 2015-03-11 à 20.58.44

 

Hervé Bourhis et Rudy Spiessert ont décidé de faire un pastiche d’une série qu’ils adorent. Ainsi Stars Wars devient Naguère les étoiles avec tous les personnages de la saga bien aimé. Une aventure qui surprend et pas toujours pour sa légèreté.

Comme beaucoup de gens, je suis une fan de la double trilogie des Stars Wars avec une préférence pour les épisodes 4, 5 et 6. Alors, lorsque le hasard m’a fait découvrir au hasard d’un bac à la médiathèque Naguère des étoiles, je n’ai pas résisté à l’appel de la lecture. Mais la déception arrive dès la première page et ne va pas me quitter jusqu’à la dernière. Malgré la construction de deux mini-histoires par page, il y a bien un récit complet à travers toute la bd. Les gentils veulent exterminer le mal comme dans les films.

9782756050249_1_75

 

Alors on va rencontrer Jabba le Hutt, ici renommé Jean-Ba l’huître qui va avoir comme esclave la princesse Leica. Comme elle va en avoir marre, elle va le bouffer tout cru. Puis elle va aller en quête pour aller détruire le castel noire où vit le méchant Seigneur Salvador. Aider de son frère Jean-Luc Haut-le-coeur et de son amoureux Yann Kersolo avec la bande de potes habituels : Spéléo, le druide, Ravi-Ravi (R2), Aldo l’Arménien et Méchoui, ils vont détruire l’empire du mal. Blagues potaches et lourdes (trop) se succèdent pour tourner en dérision l’univers riche et varié des films. Peut-être que cela devait être drôle mais je m’exaspère et le dessin souligne ce désespoir.

C’est bon, arrête de pleurnicher. Le côté sombre c’est avant tout l’humour et la dérision. 

Idéal pour les ados en quête de culture geek. Je dois avoir dépasser l’âge de rire de ce genre de chose facile et je vais me contenter de regarder encore les épisodes 4, 5 et 6 sur mes vieux dvd. Une certitude, je ne vais pas aller lire les autres tomes de la série. J’ai donné.

123155_pla

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s