La ballade de Willow – Jamie Ford

unnamed-24ème de couverture
1934. Depuis qu’il a été abandonné quand il avait 7 ans, William Eng est pensionnaire de la très stricte institution du Sacré-Coeur, à Seattle. Cinq années ont passé, personne n’est venu le chercher. Aucune nouvelle de Liu Song, sa mère.

Un jour pourtant, alors qu’il est au cinéma avec les autres garçons de l’orphelinat, il reconnaît le visage de sa mère dans une bande-annonce. Troublé par cette apparition qu’il n’osait plus espérer, William décide de s’enfuir pour retrouver celle qui se nomme désormais Willow Frost…

Conteur hors pair, Jamie Ford tisse avec un immense talent une intrigue riche, tendre et bouleversante, au temps de la Grande Dépression.

Capture d’écran 2015-03-11 à 20.58.44

Jamie Ford décide de nous raconter une histoire en relation avec sa famille avec son roman fiction La ballade de Willow. Il emmène son lecteur au coeur des Etats-Unis après la Grande Dépression où il est encore mal vu d’être chinois et encore plus une femme. Une histoire touchante qui nous est raconté à travers le regard d’un petit garçon.

William est depuis 5 ans dans un orphelinat catholique nommé l’institution du Sacré-Coeur. Il rêve de retrouver sa mère comme les autres locataires. Il sait, comme son amie, Charlotte qu’ils ne pourront jamais être adoptés. Lui, parce qu’il est chinois et elle, parce qu’elle est aveugle. Le jour de l’anniversaire des garçons, date identique pour tous grâce à l’idée des soeurs pour une gestion plus facile, il découvre à l’écran au cinéma, une bande annonce où une femme asiatique est présente. Son coeur se serre, il est persuadée, c’est son ah-ma, sa mère. Mais comment en avoir la certitude? Par chance, elle se produit dans la même ville pour quelques jours, il faudrait qu’il aille voir. Soutenu par son amie Charlotte, il va arriver à la rencontrer.

De cette rencontre, va naître le récit de l’histoire de sa mère et de sa naissance. Ainsi pendant plus de la moitié du roman, le récit d’une jeune fille abusée par son beau-père qui doit élever un enfant seule dans un pays qui accepte très mal les chinoises et des chinois qui ne respecte pas les filles au père. Face à sa solitude, elle va utiliser son don pour le chant pour survivre et nourrir son fils. Mais la pression que son beau-père lui enlève son enfant au prétexte que c’est un homme lui est insupportable. Alors à la suite de sa fausse couche, elle confit son fils à une assistante sociale qui va placer son fils dans un institut catholique afin de l’aider à suivre le bon chemin.

Une histoire qui se lit très bien et très vite car il faut dire que l’auteur maîtrise très bien les mots. Mais bon, j’avais que je me suis ennuyée à chaque page car je m’attendais à quelque chose que je n’allais pas prévoir. Même si, un petit élément m’a légèrement surprise, il apporte juste un côté plus larmoyant à l’histoire. Tout est fait pour que l’on puisse se dire, que c’est bien triste et que c’est dommage pour ce petit garçon et de cette jeune fille. Il faut reconnaître que l’auteur parle de chose réel comme le racisme, le fait que les immigrés viennent avec le même état d’esprit que dans leur pays et ne sont pas très solidaires, la difficulté d’être une femme libre et seule.

On a un récit fidèle d’une période historique qui malheureusement ne me suffit pas. L’histoire si touchante pourrait-elle paraître, tout est assez prévisible et donc sans surprise. Pourquoi en faire une histoire qui finit bien? Pour être gentil avec les lectrices et des mouchoirs? En plus, cela m’a beaucoup fait penser à Julie Otsuka qui à l’avantage de faire des romans plus courts, elle.

tous les livres sur Babelio.com

 

 

9 réflexions sur “La ballade de Willow – Jamie Ford

  1. Je viens de le finir 😉
    j’ai plus apprécié que toi, on dirait 😉
    C’est vrai que l’histoire est prévisible mais le côté « historique » m’a bien plu 😉

    Billet demain 😉
    Bonne soirée

  2. Pingback: Le challenge USA | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s