Keroro – Tome 1 – Mine Yoshizaki

sergent-keroro-tome-14ème de couverture 
La Terre est sur le point d’être envahie, l’avant-garde extraterrestre est déjà infiltrée sur notre planète ! Hélas, le sergent Keroro, une grenouille verte extraterrestre, se fait démasquer par Fuyuki et Natsumi, les enfants de la famille Hinata.

La mission est annulée et Keroro se voit contraint de séjourner chez les Hinata, le temps pour lui de prendre contact avec ceux de son peuple… Une cohabitation pour le moins tumultueuse !!

Capture d’écran 2014-12-28 à 22.34.58

La terre va être envahi mais pour une fois cela ne va pas commencer par les Etats-Unis mais par le Japon. Bon, l’invasion ne va pas pouvoir véritablement se faire à cause d’un général Keroro (ケロロ軍曹) pas si doué que cela.

Il est petit, tout vert et à l’aspect d’une grenouille. Sous cette apparence assez quelconque et un peu repoussante se cache le sergent Keroro qui est envoyé en éclaireur dans le but d’envahir la planète bleue. Toutefois, il va vite fait se faire repérer par Fuyuki et Natsumi, les enfants de la famille Hinata. De ce fait, ces supérieurs l’abandonne avec les quatre autres grenouilles qui l’accompagnaient. En accord, avec la mère de la famille, il doit vouloir changer de vie et s’adapter à la vie humaine. Par chance, il va retrouver un de ces compagnons d’infortune, Tamama, grenouille toute verte, qui a été recueilli par une humaine tout aussi lunatique que lui. Et puis aussi, il va revoir une ancienne connaissance, Angol mois qui a promis de détruire la planète.

Alors même si les références Gundam sont assez sympathiques, je vous avoue que la grenouille m’a royalement tapée sur le système. Pourquoi personne n’a osé l’écraser un jour de pluie quand il est en état de transe à cause de l’humidité. On pourrait rire des comiques de situations, de répétitions ou de gestes. Des scènes de conflits entre Keroro et la jeune fille de la famille Hinata où l’on peut la voir se déshabiller devrait faire rire un enfant de 10 ans comme un homme plus grand, mais pas moi. La lecture se fait pénible au fur et à mesure des pages allant jusqu’à l’exaspération et l’abandon. Mais je suis obligée d’aller jusqu’au bout et la libération ne vient qu’à la fermeture du livre.

Malgré un succès au rendez-vous avec une série en 24 tomes et adaptés en animé avec plus de 100 épisodes, je n’ai pas du tout accroché. Je ne pense pas tenter l’aventure avec le tome 2, sauf jour de grosse déprime.

1034keroro3pl2

images

2 réflexions sur “Keroro – Tome 1 – Mine Yoshizaki

  1. Pingback: Mon auto-chalenge – 200 livres en 2014 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques littéraires | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s