Djinn Djinn, Tome 1 : Le sortilège de Sa’âdât – Ralf König

9782723457231-L4ème de couverture
Sexe et religion se mettent en ménage
À Bagdad au temps du calife HÂROUN AR-RACHID tout n’était que luxe, calme et volupté. Savants, philosophes et sages religieux se pressaient dans la cité dont la réputation allait jusqu’au royaume de CHARLEMAGNE. Aux confins du désert régnait un Mollah Taliban aigri et laid, despote cruel envers ses épouses et sa ville. Transformé en génie prisonnier d’une lampe merveilleuse par un Efrit, il devint un bel éphèbe, esclave sexuel contraint de réaliser pendant une douzaine de siècles les souhaits de quiconque la frottera.
À notre époque, la lampe réapparaît à Köln dans un appartement où vivent en colocation une féministe et un homosexuel. Hélas, le sortilège de l’Efrit prend fin et le Taliban,fan de bourkha et de lapidation d’homos, reprend le dessus. Un sujet en or pour Ralph König qui parle de religion, de tolérance et de sexualité avec son humour décapant.

Capture d’écran 2014-10-05 à 11.19.30

 

Ralf Konig est connu pour son art de la dérision avec son trait de crayon de direct et caricatural. Tout le monde passe à sanction du dessin que cela soit les extrémistes religieux, l’oppression de la femme, la bêtise humaine, la laideur, l’homosexualité… Ici, pas de tabou car tout est bon à prendre pour la dérision et l’humour.

Inspiré par les contes des Milles et Une nuits, Ralf Konig aborde avec un humour qui ne peut pas plaire à tous le monde des sujets sensibles. Ainsi il aborde les questions de la religion musulmane, sous Charlemagne dans les pays arabes en parlant de l’évolution du dogme pour aller jusqu’à son extrémisme en passant par l’interdiction de la musique, le voilage complet des femmes, la lapidation publique…. Un grand prêcheur va être transformer en génie objet sexuel enfermé dans une théière. Un objet qui va voyager jusqu’en Allemagne dans une époque contemporaine au sein d’un appartement où vive une vieille fille avec son colocataire gay.

Des sujets sensibles qui peuvent très bien trouver un écho dans notre société contemporaine. Le rire et le sourire apparaissent parfois même si cela est sur des sujets graves. Je n’ai pas été conquise par ma lecture même si cela m’a poussé vers des questionnements sur comment parler de la religion, de la question de la femme, de la tolérance, de quoi peut-on rire…. Le dessin direct même coloré (pour la couverture) de Ralf Konig où il met de la dérision partout même là où je ne voudrais pas en voir. Drôle et gênant à la fois, difficile à définir.

Moufti, moufti ! Qu’allons-nous donc faire de toi maintenant ?! Tu ne crois pas aux Ifrits ? Depuis le temps que tu vis dans le désert ! Toi qui crois sinon à la première connerie venue… l’archange Grodemil, les femmes à mettre sous des sacs poubelles, la musique satanique et les homos à lapider… J’ai l’honneur de vous présenter : moufti, voici Abû As-Sa’âdât, mon amant depuis qu’il m’a enlevé lors de ma nuit de noces… Sa’âdât, voilà Moufti, le mollah fou.

Bref envie d’avoir de lire une critique de la société passé, actuelle et à venir dans une ambiance amicale et sexuelle, je pense que Djinn Djinn pourrait vous convenir et vous surprendre en positif ou pas. En tout cas, une certitude, ce n’est pas une lecture qui laisse totalement indemne une fois le livre refermé.

img_6470_new1

2 réflexions sur “Djinn Djinn, Tome 1 : Le sortilège de Sa’âdât – Ralf König

  1. Pingback: Mon auto-chalenge – 200 livres en 2014 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques littéraires | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s