Akiko la rêveuse – Antoine Guilloppé

Unknown-14ème de couverture
Après Akiko la curieuse, voici une nouvelle histoire où la petite Japonaise part à la rencontre d’un rêve si vrai qu’elle veut le rejoindre dans le monde réel. Au bord d’un lac, elle trouvera sa grand-mère, venue la saluer une dernière fois. C’est alors qu’un tourbillon de feuilles vole autour d’elle. Akiko est au printemps de sa vie et l’automne arrive. Un récit troublant où le temps du rêve pénètre la vie pour évoquer la présence aimante en nous de ceux qui s’en vont pour toujours. Ecrit et illustré par Antoine Guillopé en traits déliés à l’encre rehaussés de délicats papiers japonais.
Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

Antoine Guilloppé propose un nouvel album de son héroïne, Akiko, destiné à un public jeunesse. Petit voyage au coeur d’un conte sur le souvenir.

Akiko se réveille un matin suite à un rêve surprenant. Elle décide de suivre le chemin qu’il lui a été indiqué qui va l’emmener à une rencontre merveilleuse. Un conte onirique où l’encre de Chine rencontre le collage de papier à motif donnant une certaine douceur.

Malgré cela, je n’ai pas été emmené par l’histoire malgré les délicats dessins. Il manquait une histoire plus longue, plus complexe avec d’autres rencontres d’animaux dans son trajet pour aller saluer l’esprit de sa grand-mère. J’avoue que je ne poursuivrais pas ma découverte d’Akiko mais que je continuerai à lire les ouvrages d’Antoine Guilloppé.

Du même auteur
Prédateurs

7 réflexions sur “Akiko la rêveuse – Antoine Guilloppé

  1. Pingback: Mon auto-chalenge – 200 livres en 2014 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Plein Soleil d’Antoine Guilloppé | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Loup Noir d’Antoine Guilloppé | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: L’herbe rouge – Marie-Astrid Bailly-Maître et Antoine Guilloppé | 22h05 rue des Dames

  5. Pingback: Première Neige – Marie-Astrid Bailly-Maître et Antoine Guilloppé | 22h05 rue des Dames

  6. Pingback: La Moufle – Bernard Villiot et Antoine Guilloppé | 22h05 rue des Dames

  7. Pingback: Little Man – Antoine Guilloppé | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s