Marche ou crève – Stephen King

images-9

Le premier mai n’est pas ici la fête du Travail, mais le jour de la Grande Marche. 100 jeunes garçons décident d’effectuer une marche à travers les Etats-Unis. Toutefois, cette marche est particulière, le titre Marche ou crève vous donne un indice.

100 garçons de moins de 18 ans vont commencer une marche à travers les Etats-Unis. L’heureux gagnant sera récompensé au dela de ces espérances mais il ni aura qu’un seul gagnant. Les participants ne doivent pas marcher à une vitesse inférieure à 6,5 km/h. Si c’est le cas, il reçoit un avertissement. Au bout de trois avertissements, il reçoit un ticket… fatal. En effet, tout le long du chemin se trouve des half-tracks munis de fusils. Des balles dans la tête de préférence et hop, un candidat de moins. Pas d’exception et pas de pitié, voilà le mot d’ordre. Cette marche est un engagement et il n’y a pas de surprises.

Cet aveu l’effraya. Il pensa alors à son ticket, à la balle qui le frapperait, à l’ultime seconde de lucidité devant le canons des fusils levés vers lui. Les jambes figées. Le ventre crispé, la terreur aux triples. Les muscles, le cerveau, tout son corps repoussant la mort qui ne serait plus qu’à un battement de coeur. 

Tous le long du parcours, on découvre du public qui encourage mais surtout il veut voir du sang. Les cris de joie se mêlent à l’attente de voir un spectacle de mort. Cette difficile réalité fait prendre conscience aux enfants la notion de vie. Garraty se demande comment ce serait d’être couché dans le plus grand, le plus poussiéreux des silences de bibliothèque, de rêver éternellement vêtu de son costume du dimanche. Plus de soucis d’argent, de réussite, plus de peur, de joie, de douleur, de chagrin, de sexe ou d’amour. Le zéro absolu. Pourquoi sont-ils ici à marcher? Voulaient-ils vraiment au fond d’eux mourir? Ces interrogations les rapprochent le temps de quelques pas.

J’ai apprécié la lecture de ce livre que j’ai vécu comme une marche. Déjà parce que j’aime beaucoup lire en marchant, je suivais ces jeunes garçons, surtout Garraty, le favori. Alors la lecture était un peu dans la souffrance, dans la contrainte même si l’écriture est fluide. Une lecture bien sympathique qui ne va s’oublier si vite.

wonder challengeus

14 réflexions sur “Marche ou crève – Stephen King

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2013 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge ABC Critiques Babelio 2013 – 2014 | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Les lectures du mois de décembre | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: L’ensemble de toutes les lectures par auteurs | 22h05 rue des Dames

  5. Pingback: Le challenge USA | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s