Les Amours Vulnérables de Desdémone et Othello de Manuel Piolat Soleymat et Razerba Ben Sadia – Lavant

images-34ème de couverture
L’histoire est condensée, le drame exacerbé, avec comme fil rouge le complot fomenté par Iago contre Othello. Iago, le génie manipulateur mise, comme un joueur de poker, sur le destin des autres. Vulnérables, les amours de Desdémone et Othello deviennent sa cible privilégiée. Il les broie insidieusement. Face à lui, Othello est inéluctablement entraîné vers le pire. De la différence du Maure de Venise à la prise de parole de Desdémone – ici érigée en héroïne tragique, figure non de victime mais d’amour de la civilisation – Manuel Piolat Soleymat et Razerka Ben Sadia – Lavant explorent l’ancrage oriental de cette fable sur l’altérité.

Shakespeare peut inspirer l’image d’une lecture fastidieuse et compliquer. Mais voilà, certains proposent une réecriture et là, tout devient limpide. C’est ce que propose ce texte adapté au théâtre.

Manuel Piolat Soleymat s’est librement inspiré d’une oeuvre de William Shakespeare : Othello ou Le Maure de Venise. Deux histoires pour n’en former qu’une où un trio amoureux apparaît. Cependant, ce n’est pas une véritable histoire de le mari, la femme et l’amant. Le confident du mari, Iago, fait doucement entrer en son esprit que sa superbe femme, Desdémone le trompe. La haine s’empare de sa raison et le fera perdre les repères de la réalité. Heureusement, le gros vilain sera puni.

Chacun d’entre nous peut trouver le moyen d’être ceci ou cela : notre corps est un jardin cultivé par notre volonté. Si la balance de notre existence ne trouvait pas l’équilibre entre la raison et la sensualité, la bassesse de nos instincts et de notre nous conduirait inéluctablement aux agissements les plus absurdes. Heureusement, la raison est là pour mettre un frein aux mouvements impétueux de nos sens, aux tiraillements de notre chair, aux déchaînements de nos désirs. Ce que vous appelez amour n’est, en fait, que de la mauvaise herbe. 

Une lecture très agréable et compréhensible. Même si en effet, le dénouement reste sans surprise, les pages se tournent rapidement et la fin arrivent plus vite que prévue.

Wonderpatate

2 réflexions sur “Les Amours Vulnérables de Desdémone et Othello de Manuel Piolat Soleymat et Razerba Ben Sadia – Lavant

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 180 livres en 2013 :) | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s