Joséphine Baker, la danse libérée

images-4

« Voilà mon enfance, j’ai eu froid et j’ai dansé pour avoir chaud » raconte Joséphine. Tout son caractère est là : quand on est triste, il faut réagir. Elle pensait que tous les hommes doivent avoir les mêmes droits et les mêmes devoirs. 
Joséphine Baker voulait être une star et combattre les idées reçues : elle a réalisé ses rêves. Sa danse a inspiré nombre d’artistes, sa célébrité lui a permis de faire entendre la voix des oubliées. Elle a souvent risqué sa carrière, sa fortune et même sa vie pour ses idées!

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49

4ème de couverture 

Une jeune Américaine noire danse jusqu’à Paris pour échapper à la misère. Devenue la célèbre Joséphine Baker, elle consacre sa vie à se battre contre le racisme avec pour seules armes la danses, la joie de vivre et la générosité.

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49Le Fonds d’Action Sacem soutient la collection Des graines et des guides des éditions A dos d’âne afin de sensibiliser les jeunes à la musique d’aujourd’hui (XXème et XXIème siècle). Ici une rencontre entre une auteure de livres jeunesses, Marianne Stjepanovic et une graphiste Pauline Sciot qui mettent en mots et en images une petite biographie de la surprenante Joséphine Baker.

Un personne haut en couleur pourrait-on dire sans mauvais jeux de mots. Issue d’une famille pauvre, elle va suivre sa passion pour la danse pour conquérir une meilleure condition sociale. Elle va y arriver à force de courage et de talents. Son apogée se fera en France avec sa fameuse danse avec les bananes autour de la taille. Toute sa vie, elle va se préoccuper des plus pauvres, des plus miséreux. Elle envoie de l’argent à sa famille, va adopter 12 enfants, va devenir espionne pour la France, s’engage auprès de la Croix-Rouge, va soutenir la lutte de Martin Luther King, va soutenir les troupes sur les fronts….

Malheureusement, sans le soutien de ces amis, elle aurait fini dans la plus grande pauvreté. Cet aspect est traité avec légèreté dans l’ouvrage. Mais cela reste une bonne mise en bouche pour découvrir cette femme de caractère et de coeur. Un petit hic, je n’ai pas du tout accroché à l’illustration qui ressemble à un assemblage de fil en métal.

81330859_p

 

Une réflexion sur “Joséphine Baker, la danse libérée

  1. Pingback: Challenge 50 livres en 6 mois | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s