Flow – Tome 3 – Yuki Urushibara

Bien que le quotidien semble plus tranquille, les flows continuent de pointer le bout de leur nez. Et certains sont plus mystérieux que d’autres. La fine équipe va t’elle arriver à les gérer?

4e de couverture
Hirota est un spécialiste des flows, traite les phénomènes bizarres provoqués par ceux-ci. Il est secondé par son employée Chima (35 ans, mais qui en paraît 12), et par son chat Shachô. Dans leurs activités un peu particulières, l’action ne manque pas !

Mon avis
On pouvait se demander si Yuki Urushibara allait arriver à renouveller son récit. Est-ce que l’on allait rester à quelques historettes avec des flows? Et bien non. La mangaka a su proposer des rebondissements pour attiser la curiosité du lecteur. Notre héros que l’on adore suivre n’est pas de cette dimension. Hirota a suivi un flow comme ça voilà plusieurs années. Quand ce flow étrange est réapparu qui de plus normal de retourner chez lui. Ainsi apparaît les deux hommes des deux dimensions comme deux Chima une de 35 ans et l’autre de 12 ans. A eux de trouver leur place et ce n’est pas forcément celle d’origine. Une expérience assez amusante qui se pose comme un voyage initiatique. Les flows apparaissent toujours pour de bonnes raisons. Est-ce que cela veut dire que Chima a toujours rêver secrètement de profiter de sa jeunesse? Etre adulte implique avoir beaucoup plus de responsabilité et de contraintes. Est-ce mal de vouloir jouir de la vie d’une certaine manière? Nous en saurons plus dans les prochains tomes. Espérons du moins qu’il y aura une suite. On s’est attaché à ces personnages si gentils et à l’écoute des autres. Nous assistons à une parenthèse humoristique avec un flow où l’on voit des poissons nager dans la forêt à côté du temple. Qui en est responsable? Shachô qui a adore le poisson frais? Pas du tout, le coupable est dans l’autre camp. Léger et drôle comme il faut. Tout comme les autres aventures avec le père célibataire et son fils et le vieux pêcheur qui détestait avant les chats. Des récits charmants et mignons qui fait plaisir à lire.

Un manga qui se lit tranquillement et avec le sourire. On passe un bon moment simple et efficace.

L’avis Les Blablas de Tachan : « C’était dépaysant, hors du temps et avec un concept rarement vu qui m’a plu. L’autrice ose faire un tranche de vie atypique avec le rythme nonchalant qu’on lui connaît et des touches très japonaises, se rapprochant de leur folklore. C’était différent et j’ai aimé cela. « 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s