L’atelier des sorciers – Tome 8 – Kamome Shirahama

Parfois vous rencontrez des personnes qui remettent en cause votre façon de penser. Coco réfléchit à sa pratique de la magie depuis un moment. Un évènement peut tout changer.

4e de couverture
Après avoir réussi leur examen à l’Académie, Coco et les autres apprenties sorcières sont de retour à l’Atelier. C’est alors qu’arrive Tarta, qui propose à Coco et à ses amies de l’aider à tenir un stand lors du grand festival annuel des sorciers, la Fête de la Nuit d’argent. Excitées comme des puces à l’idée de prendre part à ces festivités, les petites sorcières entament les préparatifs. Alors que Coco accompagne Tarta voir son grand-père à l’hôpital, elle recroise le chemin de Kustas, le petit garçon qui s’était blessé lors de l’incident près de la rivière…

Mon avis
Tarta arrive à l’Atelier pour leur demander de l’aide pendant un évènement très particulier : la Fête de la Nuit d’argent. Des sorciers du monde entier viennent se rencontrer, acheter des sorts et en vendre. Les apprenties sorcières vont lui fournir l’aide dont il a besoin. Mais le récit s’oriente plus sur trois enfants. Tarta qui déroge aux règles en apprenant en parallèle de la magie la science des plantes. Il risque beaucoup si quelqu’un l’apprend. Coco qui reste dans les clous s’intéresse aussi à cette limite sans vraiment la comprendre. Et Kustas, handicapé suite à un accident voudrait aider son père adoptif pour subvenir à ces besoins. Il ignore comment faire. Coco et Tarta essaient de trouver une solution pour l’aider. Quand des bandits de grands chemins viennent à tuer ce bienfaiteur, Dagda, Kustas doute de la justice. Maître Lestis et son apprenti ressuscitent le mort car c’est le but de la magie. Un ingrédient perturbateur vient chambouler l’équilibre qui a été installé tome après tome. Jusqu’où cela va aller? Le suspens est à son apogée. Le manga propose un nouveau départ scénaristique très prometteur. Vivement la suite.

Un tome qui propose le début d’une nouvelle histoire qui promet de nombreux rebondissements.

L’avis Les Blablas de Tachan : « Une fois de plus, L’Atelier des sorciers fut donc un coup de coeur pour l’ensemble de ce qu’il représente. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s