Yawara! – Tome 8 – Naoki Urasawa

Yawara a pris sa décision et s’y tient. Elle veut arrêter le judo car c’est à cause de ça que sa famille s’est dissolue. Mais il est possible qu’elle se soit trompée.

4e de couverture
Depuis toute petite, Yawara Inokuma a été entraînée par son grand-père Jigorô Inokuma, un champion de judo, qui voit en elle une future star de la discipline. Il a été annoncé que les JO de Barcelone accueilleraient enfin la discipline féminine dans la compétition. Jigorô rêve donc de faire de sa petite-fille la première championne olympique féminine de judo. Mais contrairement aux attentes de son aïeul, la jeune fille ne rêve que de mode, d’amour, d’idole Bref, elle n’aspire qu’à une vie d’adolescente ordinaire, loin des entraînements et des compétitions. Mais c’est sans compter son talent inné pour le judo, que son entourage ne lui permettra pas d’oublier…!

Mon avis
Yawara la chouineuse est de retour. Elle veut arrêter le judo et l’annonce même à Jody. A cause d’elle, sa famille s’est séparée. Si seulement, elle n’avait pas eu son don tout se serait bien passé. A t’elle poser des questions à sa mère ou/et son grand-père pour comprendre ce qui s’était passé? A t’elle chercher à un moment son père? Non car c’est le centre de l’univers. Tout tourne autour d’elle et tout le monde doit changer pour elle. Ce côté insupportable est un peu contrecarré par le récit. Les amis de l’héroïne font en sorte qu’elle reprenne goût à ce sport grâce à la création d’un club sportif. Bien entendu, elle tombe dans le panneau tendu par son papi. Ce qui n’empêche pas d’entendre les lamentations habituelles. Naoki Urasawa fait plus de place à ce père absent et qui va entraîner l’ennemi. Pourquoi ce choix? Est-ce que cela motivé la demoiselle à s’impliquer? Et il n’oublie pas Fujiko qui montre des aptitudes à ce sport grâce à son passé de danseuse. Les autres filles, c’est pareil, grâce à leur colère, elles se sont lancées un défi. Le mangaka n’oublie d’introduire un fil rouge amoureux. Matsuda et un autre sont sous le charme de la judoka. L’amour peut-il triompher de tout? Est-ce qu’il peut donner du sens aux choses? Nous en saurons plus dans la suite.

Un tome qui rend hommage au judo et ses passionnées. Yawara va t’elle finir par s’impliquer et respecter ceux qui lui montrent leur affection?

L’avis Les Blablas de Tachan : « Ainsi entre sport, humour cocasse, amitié sportive, romances contrariées et recherche familiale, je n’ai pas vu passer les chapitres de ce tome. Les pages se sont enchaînées. J’étais tendue lors des matchs, amusée en dehors. J’ai adoré l’orientation des différentes relations et voir enfin Yawara dans son rôle de sportive était jouissif, tout comme retrouver ses rivales. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s