Sixtine – Tome 1 – L’Or des Aztèques – Frédéric Maupomé et Aude Soleilhac

Sixtine et sa mère font de leur mieux pour survivre. La mort d’un mari et d’un père reste une épreuve dont le temps apaise peu l’absence. Parfois un évènement des plus singulier peut changer la donne.

4e de couverture
Depuis la disparition de son père, Sixtine vit seule avec sa maman…et trois pirates fantomatiques qui veillent sur elle ! La collégienne est tiraillée entre l’envie de savoir d’où elle vient et la peur de blesser sa mère qui fait face à des soucis.

Mon avis
Quand on voit apparaître sur la couverture le nom de Fred Maupomé, on sait que l’on aura le droit à une histoire pleine de délicatesse. Aucun doute possible quand on a déjà lu les séries jeunesses « Anuki » et « Supers ». D’ailleurs, de nouveau, il propose un récit où des enfants sont au coeur de l’aventure. Surtout une pré-adolescente, Sixtine, qui possède un don des plus singulier. Depuis l’enterrement de son père quand elle était toute petite, elle peut voir des fantômes. Au bord de la mer, elle rencontre trois olibrius, des pirates aux noms charmants de Muet, Tranche-trogne et Archembeau. En grandissant, ils sont toujours à ces côtés et l’ont formé au combat à l’épée ainsi qu’à leur langage fleuri. Ces compétences vont l’aider à voler un trésor des Aztèques car sa mère a reçu un avis d’expulsion pour quitter la maison familiale. Malgré tous les boulots accumulés, cela n’est jamais suffisant. Le scénariste nous dresse le portrait d’une famille meurtrie, aimante et courageuse. La demoiselle fait partie d’une bande toujours là pour la soutenir. Une façon très élégante et délicate d’évoquer le décès, l’amitié et la solidarité. Bien qu’il a une base fixée dans la réalité, auquel chaque lecteur peut s’identifier. Puis de l’autre côté, on trouve l’aspect magique et merveilleux. Aude Soleilhac contribue à cette douceur grâce à son dessin subtil qui va à l’essentiel. Sans omettre sa palette de couleurs assez nuancée autour du bleu, rouge et orangé. Le duo trouve le bon équilibre pour piquer la curiosité et l’attachement aux héros. La scène finale en est la meilleure représentation. Indéniablement, on aura envie de lire la suite.

Un premier tome prometteur qui mélange magie, pirate, famille et amitié dans un grand équilibre.

L’avis d’Au milieu des livres : « Un véritable plaisir de lecture à partager sans la moindre hésitation… »

L’avis de Chez Mo : « Je vous garantis que cette série jeunesse vous réserve bien des surprises ! »

L’avis de 1001 frasques : « Voilà un premier tome fort réussi. En effet, il allie un dessin tendre, coloré et vif à un récit d’aventures mouvementées. De plus, il touche à des thématiques sensibles comme le deuil, l’amitié, la construction de soi. Un bien joli cocktail qui se termine en plus, sur une note particulièrement surprenante. On n’a qu’une envie ensuite : avoir le tome 2 ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s