Pluto – Tome 4 – Naoki Urasawa et Osamu Tezuka

La sécurité des robots les plus forts au monde est mise en péril. L’un après l’autre, ils meurent. Le seul coupable derrière tout ça est-ce Pluto?

4e de couverture
Les robots les plus forts du monde sont détruits les uns après les autres. Les ex-membres de la Commission Bora sont victimes d’attaques, eux aussi. L’affaire est entourée de mystère ! Serait-ce le créateur d’Astro, le professeur Tenma, qui détiendrait la clef de l’énigme? Un suspense de S.-F. pour le moins explosif !!

Mon avis
 Naoki Urasawa et le co-auteur Takashi Nagasaki savent très bien maîtriser l’art du récit. Osamu Tezuka ne pourrait être que fier que son personnage « Astroboy » soit repris par deux génies du manga qui ont à leur palmarès « Monster », « Billy Bat », « 20th Century Boys »… véritable succès au pays du soleil levant qu’en France. Par conséquent, ils ne peuvent que sublimer ce récit. Leur ingéniosité repose déjà sur le choix du titre. La version originale place le petit garçon au coeur du récit et là c’est Pluto, un robot dangereux. L’angle change tout de suite sur la façon dont les choses vont nous être présenté. Nous sommes au milieu de la série et le suspens prend plus d’ampleur. Les robots et les humains cohabitent, du moins, ils essaient. Leur aspect est à s’y méprendre avec l’humain en plus, il peuvent se marier, avoir une famille et même se nourrir. La frontière moral, sentimentale et éthique entre robot et humain tend à s’atténuer. es lois de la robotique viennent même à en être bousculé. L’humain a t’il comme consigne de ne pas chercher la violence et de tuer les siens? Il n’est même pas obligé d’être doué d’empathie. La haine est-elle nécessaire?

A nouveau, des personnalités vont se découvrir dans leur opposition et leur complémentarité. Nous retrouvons Gesicht, un inspecteur robot, qui doit protéger l’homme qui voulait le tuer faisant parti du ku klux klan anti-robot. Ce groupuscule secret a prévu de tuer ce partisan qui risque de leur nuire. Un évènement va les rapprocher car la mort devient leur compagne d’infortune. Cet inspecteur est-il le meurtrier du frère de Haas? Le professeur Ochanomizu trouve un petit chien robot mourant. Il va tenter de le sauver mais en vain. Son échec va le bouleverser et le mener à pleurer. Les robots sont aussi des êtres à part entière. Cette scène est d’une grande beauté et très émouvante.

Plusieurs noms reviennent sur le devant de la scène. Pourquoi un robot devrait vouloir protéger la vie à tout prix? Aucun doute que derrière ces disparitions ce cache Pluto. On comprend progressivement ce qui ce cache derrière ce nom. Les humains visés semblent appartenir à une commission liée au 39ème conflit en Asie centrale, la commission d’enquête Bora. L’image de Darius XIV toujours vivant créé un vent de peur. A moins que cela cache autre chose de plus secret et d’inavouable. Les professeurs qui conçoivent et surveillent les robots meurent ou sont victimes d’attentats. D’ailleurs, les mangakas vont même tuer Astro. Est-il vraiment mort? Le héros peut-il disparaître déjà?

Un nouvel aspect est abordé dans ce tome avec l’écologie. Trois grands chercheurs voulaient se retrouver pour partager leurs découvertes et pourquoi pas avancer ensemble. Pour faire quoi? « Nous voulions échanger des informations sur nos travaux… […] afin d’enrayer le grave réchauffement de la planète, l’avancée du désert… et pour sauvegarder l’environnement, réduire l’écart entre riches et pauvres… contribuer à la disparition des guerres.. […] Nous voulions créer un robot capable de sauver la Terre entière. » Le but de ces problèmes actuels repose sur un dissensus sur la façon de voir l’avenir et la fonction des robots. La technologie peut être mise au service d’un objectif constructif, destructeur ou les deux. Une façon très intelligente d’aborder un sujet important dans l’air du temps. Est-ce que les machines est la solution? La suite nous le dira, éventuellement.

Un manga dense, malin et très ingénieusement construit, dessiné pour mieux séduire le lecteur. On ne peut qu’avoir hâte de se plonger dans les tomes restants.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s