Enquête au Pays des sourds – DomaS

Ambre est témoin d’une injustice. Il est hors de question de ne rien faire. Mais comment faire lorsqu’on est sourde? L’amour peut aide à tout changer.

4ème de couverture
Ambre est sourde, Arno est entendant. A Marseille, la ville aux mille communautés, leur relation va se tisser au fil des intrigues qu’ils vont dénouer. La jeune femme emportée et le pêcheur roublard, ensemble, vont découvrir le monde de l’autre, et s’ouvrir peu à peu à une nouvelle vie. Ambre y puisera de nouvelles armes pour se battre dans la société entendante qui l’entoure, et Arno découvrira un monde nouveau, un monde de gestes, d’attention et de solidarité. Ces deux-là ont le cœur sur la main, et leurs mains ont la parole. PI, en Langue des Signes, exprime la particularité. Dans cette BD, c’est celle de la Culture Sourde que vous allez découvrir. Comment vivre, sourd, dans une société faite pour les entendants ? Comment adapter cette société ? Comment s’enrichir en cultivant notre différence, en l’acceptant, en l’offrant autour de soi ? Ce récit vous propose quelques pistes, quelques solutions, quelques exemples. Par sa narration particulière, cette BD vous propose de vivre l’expérience de la surdité.

Mon avis
Cet ouvrage est un bijou dans la culture sourde. Les sourds sont très rarement représentés dans le 9ème art et d’autant plus dans la bande dessinée française. Et pourtant, ils sont des personnes ordinaires comme tant d’autres. DomaS nous emporte dans 4 histoires policières où Ambre, sourde et Arno, son amoureux entendant, mènent l’enquête. Face à l’injustice, il n’y a aucune raison de ne rien faire. Ensemble, le duo est prêt à tout affronter. Le lecteur se laisse porter. L’introduction de la langue des signes dans les cases ne nuit nullement à la lecture et permet une vraie inclusion. Le créateur montre que chacun à sa conception du monde par rapport à la perception du son ce qui n’empêche pas d’être lié, d’aimer, d’avoir des amis. L’atout principal est le trait et la structure des aventures qui rappellent les grands classiques tel « Spirou et Fantasio ». On peut même le constater dans le visage des méchants. Les fans des premières jours des bulles vont facilement se sentir à l’aise. L’ingéniosité repose aussi sur l’introduction de l’histoire des sourds et de la langue des signes qui est reste assez peu connue des entendants. Ce livre se dévore d’une traite et on aurait bien envie de retrouver notre nouveau couple qui est prêt à tout pour aider les autres.

Un bon petit polar qui s’apprécie page après page. Peut-être que vous aussi vous aurez envie d’apprendre la LSF.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s