Le chien gardien d’étoiles – Takashi Murakami

Est-ce la mort d’un homme avec son chien dans un terrain vague doit passer inaperçue? Cela dépend qui doit gérer leur enterrement. Une personne peut-elle faire la différence?

Un informateur a contacté la police. Il y a dans un terrain vague une voiture abandonnée avec un cadavre à l’intérieur. Apparemment, cela fait un an qu’il est là à la merci de la nature. Pas trop loin, on trouve un cadavre de chien qui lui a juste 3 mois. Rien sur place, ni sur le corps ne permettent d’identifier la personne. Qu’est-ce qui a pu mener ce duo dans ce lieu assez singulier? Pour cela, il faut faire un bon dans le temps. Nous allons dans une famille standard japonaise avec un homme qui travaille, une femme qui s’occupe de la maison et de leur jeune fille. Un jour, la famille s’agrandit avec l’entrée de Happy, un petit chien. Au début, l’enfant petite s’occupait de lui, jouait avec lui. L’épouse le nourrissait et le mari lui faisait sa ballade quotidienne. Progressivement les choses changent. L’innocente enfant se transforme en adolescente rebelle qui abandonne complètement son ami à 4 pattes. L’épouse trouve un travail et quitte son époux. L’homme devient un divorcé, malade et au chômage. Puisque plus rien ne le retient chez lui, il part vers le sud avec le chien. Ils découvrent la beauté du pays. Sur le chemin, il va venir en aide à un enfant qui le volera. Le fait de ne plus avoir d’argent n’est pas une fin en soi. On peut se débrouiller avec la pêche, la chasse, les déchets… jusqu’au jour où la grande faucheuse fasse son travail.

Pas la peine de chercher à savoir l’histoire, la couverture vous émerveille tout de suite avec cette étendue de jaune et ce mignon chien au milieu. Et quand on jette un coup d’oeil rapide, on admire le magnifique dessin plein de beauté et de douceur. Si vous avez l’habitude des Naruto et consorts, vous risquez d’être dérouté par le graphisme plus pur. On assiste à un moment de contemplation, de lenteur, de calme. Vous ne trouverez pas de quête d’identité, de combat… On est plus face à un sujet de société, une famille qui prend un nouveau départ et un homme seul au chômage. Il n’a plus grand chose à perdre maintenant. Avec son chien, il se sent en paix, rassuré et profite de la vie comme elle vient. Une jolie leçon d’humilité. La mort est dans la continuité des choses, sans jugement, sans critique. La fin se termine avec un peu d’espoir avec un fonctionnaire social qui change d’attitude face à cette situation singulière avec les deux cadavres. Lui sait à quel point un chien peut modifier le quotidien et veut rendre hommage aux deux amis. Chaque personnage est touchant et l’on s’attache à chacun d’eux.

Un ouvrage singulier d’une grande élégance à faire lire à tous ceux qui appréhendent le manga et ceux qui aiment sa richesse.







8 réflexions sur “Le chien gardien d’étoiles – Takashi Murakami

  1. C’est vraiment le genre de manga qui me fait fondre, étant toujours très touchée par les relations humains/animaux. J’aime aussi beaucoup le style contemplatif que l’on retrouve dans la littérature japonaise et, il semblerait, ici…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s