Les 100 livres qui ont inspiré David Bowie

Qu’importe où allait David Bowie, il avait toujours avec lui des livres. D’ailleurs, c’est grâce à ces voyages vers des univers différents que cela lui a donné autant de créativité dans son parcours artistique. Que diriez-vous de connaître les 100 ouvrages qui l’on inspiré?

1- The Age of American Unreason de Susan Jacoby (2008)
2- La brève et merveilleuse vie d’Oscar Wao de Junot Diaz (2007)
3- La trilogie Les Rives d’Utopie de Tom Stoppard (2007)
4- Teenage: The Creation of Youth 1875-1945 de Jon Savage (2007)
5- Du bout des doigts de Sarah Waters (2002)
6- Les Crimes de Monsieur Kissinger de Christopher Hitchens (2001)
7- Le Cabinet des Merveilles de Monsieur Wilson de Lawrence Weschler (1997)
8- La révolution russe 1890-1924 de Orlando Figes (1997)
9- The Insult de Rupert Thomson (1996)
10- Des garçons épatants de Michael Chabon (1995)
11- L’artiste qui peignait les oiseaux de Howard Norman (1994)
12- Kafka faisait fureur de Anatole Broyard (1993)
13- Beyond the Brillo Box: The Visual Arts in Post-Historical Perspective de Arthur C Danto (1992)
14- Sexual Personae: art et décadence de Nefertiti à Emily Dickinson de Camille Paglia (1990)
15- David Bomberg de Richard Cork (1988)
16- Sweet soul music : Rhythm & Blues et rêve sudiste de liberté de Peter Guralnick (1986)
17- Le Chant des pistes de Bruce Chatwin (1986)
18- Hawksmoor de Peter Ackroyd (1985)
19- Nowhere to Run : Étoiles de la soul et du rhythm and blues de Gerri Hirshey (1984)
20- Des nuits au cirque de Angela Carter (1984)
21- Money, money de Martin Amis (1984)
22- Bruit de fond de Don DeLillo (1984)
23- Le Perroquet de Flaubert de Julian Barnes (1984)
24- La Rockambolesque histoire de Little Richard de Charles White (1984)
25- Une histoire populaire des États-Unis de Howard Zinn (1980)
26- La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole (1980)
27- Interviews avec Francis Bacon de David Sylvester (1980)
28- Les puissances des ténèbres de Anthony Burgess (1980)
29- Raw, a « graphix magazine » (1980-91)
30- Viz magazine (1979 –)
31- Les évangiles secrets de Elaine Pagels (1979)
32- Metropolitan Life de Fran Lebowitz (1978)
33- Sous les draps et autres nouvelles de Ian McEwan (1978)
34- Writers at Work: The Paris Review Interviews, ed Malcolm Cowley (1977)
35- La naissance de la conscience dans l’effondrement de l’esprit bicaméral de Julian Jaynes (1976)
36- Tales of Beatnik Glory de Ed Sanders (1975)
37- Mystery Train de Greil Marcus (1975)
38- Selected Poems de Frank O’Hara (1974)
39- Before the Deluge: A Portrait of Berlin in the 1920s de Otto Friedrich (1972)
40- Dans le château de Barbe-Bleue: notes pour une redéfinition de la culture de George Steiner (1971)
41- Octobriana and the Russian Underground de Peter Sadecky (1971)
42- Histoire du rock’n’roll de Charlie Gillett (1970)
43- Christa T. de Christa Wolf (1968)
44- Awopbopaloobop Alopbamboom: l’âge d’or du rock de Nik Cohn (1968)
45- Le Maître et Marguerite de Mikhail Bulgakov (1967)
46- Le Vertige de Eugenia Ginzburg (1967)
47- Dernière Sortie pour Brooklyn de Hubert Selby Jr (1966)
48- De sang froid de Truman Capote (1965)
49- Cité de la nuit de John Rechy (1965)
50- Herzog de Saul Bellow (1964)
51- Puckoon de Spike Milligan (1963)
52- The American Way of Death de Jessica Mitford (1963)
53- Le marin rejeté par la mer de Yukio Mishima (1963)
54- La prochaine fois, le feu de James Baldwin (1963)
55- Orange Mécanique de Anthony Burgess (1962)
56- Dans le ventre de la baleine et autres essais (1931-1943) de George Orwell (1962)
57- Les belles années de mademoiselle Brodie de Muriel Spark (1961)
58- Private Eye, magazine (1961 –)
59- Vivre sans tête: une contribution au Zen en Occident de Douglas Harding (1961)
60- Silence: conférences et écrits de John Cage (1961)
61- Un monde insolite: Anthologie du monde paranormal de Frank Edwards (1961)
62- Le Moi Divisé de RD Laing (1960)
63- All the Emperor’s Horses de David Kidd (1960)
64- Billy le menteur de Keith Waterhouse (1959)
65- Le Guépard de Giuseppe di Lampedusa (1958)
66- Sur la route de Jack Kerouac (1957)
67- La persuasion clandestine de Vance Packard (1957)
68- Room at the Top de John Braine (1957)
69- Une tombe pour un dauphin de Alberto Denti di Pirajno (1956)
70- L’Homme en dehors de Colin Wilson (1956)
71- Lolita de Vladimir Nabokov (1955)
72- 1984 de George Orwell (1949)
73- The Street de Ann Petry (1946)
74- Ténèbres à midi (ou Le Zéro et l’Infini) de Arthur Koestler (1945)
75- Black Boy de Richard Wright (1945)
76- Berlin Alexanderplatz de Alfred Döblin (1929)
77- L’amant de lady Chatterley de D. H. Lawrence (1928) 
78- Octobriana and the Russian Underground de Petr Sadecky (1971)
79- Les Chants de Maldoror du Comte de Lautréamont, (1968) 
80- L’architecte assassin de Peter Acroyd (1985) 
81- Dogme et rituel de la haute magie de Eliphas Lévi (1856) 
82- Le pavillon des pins vénérables : Pékin de David Kidd (1991)
83- Blast de Wyndham Lewis (1971)
84- Des corps vils de Evelyn Waugh
85- Tandis que j’agonise de William Faulkner (1930) 
86- Mr Norris change de train de Christopher Isherwood (1935) 
87- Zanoni d’Edward Bulwer-Lytton (1842) 
88- La mort à l’américaine de Jessica Mitford (1963)
89- Gatsby le magnifique de F. Scott Fitzgerald (1925) 
90- 42° parallèle de John Passos (1930)
91- English Journey de J. B. Priestley (1934)
92- La rue de Anne Petry (1946)
93- L’étranger d’Albert Camus (1942) 
94- L’enfer de Dante Alighieri (v. 1308-1320) 
95- Une pièce au soleil de John Braine (1957)
96- Madame Bovary de Gustave Flaubert (1856) 
97- L’iliade d’Homère (VIIIe siècle avant J-C) 
98- Le traumastisme de Rupert Thomson (1996)
99- Après la fin de l’art d’Arthur Danto (1992)
100- Dictionnaire des mythes et des symboles de James Hall (1974) 

2 réflexions sur “Les 100 livres qui ont inspiré David Bowie

  1. Ouah, c’est du costaud ! Nous avons en commun, David Bowie et moi 😉 : 1984 de George Orwell (72), L’étranger d’Albert Camus (93), Madame Bovary de Gustave Flaubert (96) et L’Iliade d’Homère (97). Par contre, Orange Mécanique d’Anthony Burgess (55) et Lolita de Vladimir Nabokov (71), je les ai abandonnés. Quant à Le Maître et Marguerite de Mikhail Boulgakov (45), je l’ai par là (il doit encore être dans un carton) et L’enfer de Dante Alighieri (94), j’ai la trilogie (en bilingue) mais pour l’instant je n’ai lu que Le purgatoire. Et toi, quels titres en commun ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s