Inspecteur Kurokôchi – Tome 7 – Takashi Nagasaki et Kôji Kôno

Qui voulait vraiment assassiner le haut-commissaire de la police nationale? Est-ce vraiment en lien avec une secte d’illuminés? Inspecteur Kurokôchi va tenter de connaître le mot de la fin à ces risques et périls.

L’inspecteur Kurokôchi a un instinct assez affiné quand il est question de se mettre dans la merde jusqu’au cou. Déjà, c’était assez chaud cette affaire de l’assemblée des cerisiers. Mais là, en voulant aider son collègue à connaître la vérité sur la mort de son père, il vient de monter d’un niveau dans les problèmes. On ne peut pas vraiment le savoir avant que des inconnus attente à votre vie. D’une certaine façon, cela amuse beaucoup le ripoux. Une conspiration se fait au sein de l’élite de la police. On va faire tomber ces raclures et gagner un peu d’argent au passage. Cela serait bien dommage de changer les bonnes habitudes. Et on oublie souvent qu’avec de l’argent, certaines informations sont plus faciles à avoir. Les zones d’ombres ne manquent pas. Seike va enquêter de son côté et avoir certaines informations et notre inspecteur d’autres du sien. Ce qui en ressort n’est vraiment pas très glamour. Evidemment l’affaire des meurtres des anciens adeptes de la Lumière Scintillante et l’affaire des deux cadavres russes se rejoignent. On invente un problème grave comme un acte terrorisme et soudainement des services adaptées sont crées pour faire des choses horribles. On doit se poser la question à qui profite le crime? L’Histoire du monde est remplie d’exemples concrets. Là on parle en plus de l’ancienne URSS et des agents secrets entrainés à tuer. Pourquoi ne pas un uber du tueur selon les besoins et les finances? L’homme au parapluie avance ces pions pour effacer ceux qui veulent lui nuire. Arrive t’il a achevé nos deux héros de l’ombre?

On nous l’avait dit dans le tome précédent que l’assemblée du cerisier a côté de cette nouvelle affaire était vraiment du gentillet. C’est bien vrai. Là on a affaire à bien plus que la corruption de hauts gradés pour fructifier de l’argent et quelques cadavres de gros gourmands. Là, nous sommes plongés dans un niveau qui frôle avec les gens de pouvoir dont quelques uns au sein de la police. Certains projets secrets doivent le rester tout comme certains hommes avec des compétences particulières. L’homme au parapluie qui sait susurrer les choses pour manipuler les gens veut la peau de Kurokôchi. Il est prêt à tout pour ça. Sauf que l’adversaire n’est pas si facile à abattre. Ce n’est pas la première fois qu’on lui porte une telle rancoeur. Plus d’une balle à traverser son corps et il est toujours là avec sa tête de con. Parfois, il suffit juste de mettre la balle au bon endroit mais que nous raconterait Takashi Nagasaki dans tous les autres tomes? Seike n’a pas encore perdu son pucelage dans le domaine de la justice pour tous. D’ailleurs, il commence à donner sa confiance à sa cheffe. Sa grosse poitrine et ces avances ne sont pas pour rien dans cette démarche. Une nouvelle fois les femmes sont considérées soit comme des objets sexuels ou soit des pigeons à démarcheur. Etre malhonnête est vraiment une histoire d’hommes, de couillus.

La suite nous promet une montée en intensité car les éléments qui s’accumulent commencent à montrer l’enjeux derrière. Que bien faire le père de Seike la dedans? Quel est le boulot de l’école Tésibara? Comment va t’on attenter encore à la vie de Kurokôchi et comment va t’il s’en sortir? Qu’est-ce qui lie la police secrète et les sectes assassines? Et est-ce que le uber du crime existe encore? On veut tout savoir et pour cela va falloir s’armer de patience.

Quand la corruption et le profit sont au coeur des enjeux d’une société tout est possible? Seul un ripoux peut faire le ménage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s