Yasmina – Tome 1 – Master-classe – Wauter Mannaert

Yasmina n’est pas une adolescente ordinaire. Quand les constats sont négatifs cela ne veut pas dire que l’on ne peut rien faire. Elle se remonte les manches et invente de nouvelles choses pour changer le monde de demain.

Quand elle voit ce que mangent les élèves dans son école et leur manque d’intérêt pour l’écologie, elle ne peut rester sans rien faire. Surtout que c’est une vraie passionnée de cuisine et de produits frais et locaux. Pour changer les choses, il ne faut pas attendre que les choses se fassent comme par magie. Alors elle a décidé de faire une pétition pour remplacer 1h00 de cours d’anglais et 1h00 de cours de mathématiques pour de la cuisine et du jardinage. Toutefois, malgré son enthousiasme sans faille, elle n’arrive pas à obtenir de signature alors qu’il lui en faut 50. Tous ces camarades ont d’autres préoccupations comme leur popularité sur les réseaux sociaux. En plus, son père, Omran vient de se faire licencier de la friterie dans laquelle il travaillait. Un coup dur pour ce père célibataire. Mais, ils peuvent compter sur ses amis Cyril, Marco et Amaryllis pour inventer une solution durable, équitable et appétissante. Après quelques tests infructueux, ils ont trouvé le bon concept de food truck qui fait la différence. Alors si cela fonctionne, elle trouvera le moyen de changer les choses dans son école.

J’ai découvert le travail graphique de Wauter Mannaert dans l’excellente bd « Weegee« . Quand j’ai découvert qu’il racontait l’histoire d’une jeune fille, Yasmina passionnée aussi bien par la cuisine que l’environnement, je n’ai pas hésité à me plonger dans la lecture. On ressent dès la couverture l’énergie, l’enthousiasme et la passion de cette adolescente. Comment ne pas avoir envie d’en savoir plus? On l’entend maintenant de plus en plus, c’est la conscience citoyenne qui changera les choses et pour cela il n’y a pas d’âge limite. Ainsi notre héroïne veut sensibiliser ces camarades à la cuisine simple, bonne et respectueuse de la planète. Le projet pourrait aller du potager à l’assiette pour réveiller des consciences d’adolescents en mal d’hormones et de popularité. Le scénariste évoque aussi ces amis qui créent un potager qui vivra aux rythmes des saisons. Une façon élégante de parler des circuits courts et des possibilités selon les périodes que cela soit pour les légumes, les fruits, le miel, le fromage… Ensemble, on peut construire des choses dans le respect des gens et de l’environnement. On sait que ce genre de chose existe vraiment en France. N’y voyez pas ici alors une fiction mais plutôt une incitation à agir de façon intergénérationnelle avec écoute et bienveillance. Des choses peuvent se concrétiser en mettant l’intelligence collective au service de tous.

Une excellente bande dessinée à partager en famille pour discuter, échanger et peut-être essayer de nouvelles choses ensemble.




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s