L’ours qui ne rentrait plus dans son slip – Emilie Chazerand et Félix Rousseau

L’ours est tout chagriné. Il a bien son slip toutefois il ne rentre plus dedans. Serait-il alors devenu trop gros?

Chaque jour son activité. L’ours a un emploi du temps bien rempli. « Le samedi, il frottait son unique slip préféré ». Sauf que dimanche dernier, son slip s’est envolé. L’angoisse commençait à monter. Où peut-il être? Et quand enfin, il le retrouve il tente de rentrer dedans. Après avoir mis ces deux grosses pattes velues dans les trous impossible d’aller plus haut. Que se passe t’il? Pourtant il n’avait rien changé à son mode de vie par rapport à avant. Quand il aperçut son reflet dans l’eau, la révélation a été faîtes. Il était trop gros et laid. Le déclic a été immédiat, il va falloir qu’il change son régime alimentaire et se mette au sport. Après beaucoup d’application, il devint tout svelte. Ainsi maintenant, il pouvait rentrer dans son slip. Seulement voilà, lui qui inspirait la peur aux animaux de la forêt se faisait moquer de lui. De même auprès de ses semblables, les ourses se désintéressent de lui. Tout cela le rend triste. Puis un jour, il croise un chasseur et qu’elle ne fut pas sa surprise qu’il avait le même slip que lui. Il regarde alors l’étiquette sur son slip, c’est noté « chasseur ». Toute cette histoire pour une inversion de culotte?

Le slip n’est pas un élément négligeable dans la vie d’un enfant surtout lorsqu’il est petit. Raconter une histoire autour de cela a forcément quelque chose de très humoristique. C’est une chose indispensable à porter et pourtant il reste caché. Quand il devient adolescent cela devient autre chose. D’ailleurs, comment ne pas penser à la très drôle série bd « Le loup en slip » de Paul Cauuet et Wilfrid Lupano? Un petit bijou à faire lire à vos enfants un peu plus grands, vers 7/8 ans. Ce livre s’adresse aux petits à partir de 5 ans. Notre héros trouve un slip et étrangement, il ne rentre plus dedans. Ce n’est pas le slip qui a rétrécie c’est forcément lui qui a grossi. Il ni a pas d’autre explication. Il est gros car il est trop gourmand et qu’il ne fait rien. Est-ce vraiment un message positif pour parler de l’obésité? Surtout quand les enfants gros sont facilement moqués par les autres car différents? Pour ce faire accepter, ils n’ont alors qu’à moins manger et faire du sport? Donc s’il est gros c’est par manque de volonté, de fainéantise? Il rentre dans son slip mais n’est plus aimé des autres car différent. Pour se faire apprécier, il faut alors être dans le conformisme demander par la norme sociale, sinon cela ne va pas? Cette histoire m’interroge beaucoup sur les messages derrière par rapport à l’obésité et au conformisme. Un enfant n’y voit-il pas cela? N’oublions pas que souvent les parents disent : « ne mange pas trop car sinon tu vas grossir » ce qui signifie que c’est mal d’être gros. Et que la grossophobie est assez présente partout que cela soit à l’école ou dans l’emploi. Sinon Félix Rousseau apporte beaucoup de douceur et de drôlerie dans l’histoire avec l’animal qui change beaucoup physiquement jusqu’au dénouement.

Malgré un côté graphique assez sympathique, je crains de ne pas inciter les enfants à mieux regarder les étiquettes de leurs sous-vêtements.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s