Inspecteur Kurokôchi – Tome 4 – Takashi Nagasaki et Kôji Kôno

L’inspecteur Kurokôchi ne lâche pas l’affaire de l’assemblée des cerisiers. Grâce à son charme inégalable, il commence à avoir des réponses. Seront-elles suffisantes?

Les cadavres de policiers commencent à s’accumuler. Qu’ont-ils en commun? Ils sont tous liés à l’assemblée des cerisiers. Quelqu’un fait le ménage en interne. Qui cela peut-il être? L’inspecteur Kurokôchi aidé de son collègue Seike commence à avoir des réponses. Des noms sortent de plusieurs sources : M Sawatari, Shinnosuke Ayakawa, Hideo Tkahashi… Pour savoir qui fait quoi vraiment, il faut secouer le cocotier. Les premières choses qui en ressortes sont qu’il y a les vieux de la vieille qui font illusion et ceux derrière. Est-ce vraiment Momotarô est derrière tout ça? Qui peut vraiment définir la justesse d’un mal nécessaire? « Le mal nécessaire est invisible ». M Sawatari emprisonné est libéré faute de preuve. L’intégrité a un prix et n’a pas vraiment de limite. D’ailleurs notre inspecteur va en faire un outil de chantage très pratique. Seulement voilà, un rare homme à être vraiment rester intègre va payer de sa vie ces manipulations. M. Echigo va t’il être l’homme qui va changer l’inspecteur corruptible?

Les pièces se mettent progressivement en place pour détruire cette institution. Il ne faut pas y aller trop vite car les rouages sont multiples et les puissants un peu partout. En faisant circuler de nombreux secrets et fausses informations, cela déstabilise la structure. Elle penche un peu de tous les côtés mais rien ne s’écroule pour l’instant. Le souci est que parfois il y a des victimes sur le chemin et cela va être le cas. Comment va gérer l’inspecteur Kurokôchi ce qui s’est passé contre toute attente? Mais est-ce que cela ne va pas être une bonne raison de passer la seconde? Il ne faut pas seulement couper la tête, il faut tout ruiner. Et potentiellement, l’inspecteur peut rafler un peu d’argent avant de prendre sa retraite anticipée. Quelle moral en tirer de cela? En faut-il vraiment une? Etre ripoux qui dit que c’est mal. Combien de structure fonctionne ainsi? En effet, ce n’est pas parce que c’est répandu que c’est bien. Il faut définir après qu’est-ce que le bien et le mal. Je crains que personne n’en est vraiment la même définition. Mais on aime bien quand les plus grands criminels se font botter le cul. A croire que l’on a mal appris les choses. L’hydre n’a jamais qu’une seule tête.

Une suite qui nous montre l’étendu d’une magouille qui infecte le système.

2 réflexions sur “Inspecteur Kurokôchi – Tome 4 – Takashi Nagasaki et Kôji Kôno

Répondre à PatiVore Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s