Farmhand – Tome 1 – Rob Guillory

On pourrait croire que quand on est un agriculteur audacieux, on pourrait être tranquille. Mais cela fait bien longtemps que Jedidiah Jenkins n’est plus en paix. Jalousie ou colère?

Jedidiah Jenkins fait une culture assez particulière chez lui. Là où d’autre font pousser du maïs ou de la betterave, lui fait pousser des organes comme des bras, des doigts, des langues…. Un soir, il a eu une révélation qui lui a dit comment faire toutes ces réalisations. Ainsi toutes personnes qui a eu un accident ou autre et qui lui manque un morceau peut-être rajouté avec ces plantes. Le petit plus, c’est qu’une fois la plante s’est fixée au corps, il prend la couleur de peau de la personne. Une technologie qui n’est pas au goût de tout le monde. Déjà, beaucoup de voisin n’aime pas cette idée. Et puis, il y a des agences secrètes du monde entier qui veulent savoir le comment du pourquoi. La ferme du futur doit faire preuve de beaucoup de vigilance et ce n’est pas toujours facile avec du personnel qui préfère dormir ou fumer des joints sur leur temps de travail. Surtout quand la vie des petits enfants sont en danger. Un petit chien pourtant interdit est introduit dans la ferme et mange une plante-organe. Le voilà qu’il se transforme en géant vert agressif prêt à détruire tout ceux qui sont sur son chemin. Même la fille de la famille, ancienne militaire a eu du mal à faire face. Personne ne résiste à une grosse arme à feu explosive. Des choses étranges se passent dans ce lieu? Mais quoi ? Pourquoi?

Rob Guillory m’avait totalement conquise avec son excellente série « Tony Chu » qu’il va falloir que je relise d’ailleurs. Alors c’est avec plaisir que je me suis lancée dans sa nouvelle expérimentation. On peut que c’est un créatif qui ne manque vraiment pas d’idées. Après avoir créé un policier cibopathe, qui est capable de retracer psychiquement la nature, l’origine, l’histoire et même les émotions, de tout ce qu’il mange humain ou végétal. On va à la rencontre d’un agriculteur atypique pourtant à l’aspect assez classique. Il fait pousser des organes humains. Comme le dit le résumé : « Mère nature est sympa, mais il ne faut pas trop la chercher! ». Dans un lieu où l’on a dompté la nature pour l’adapter à l’humain, il va forcément se passer louche. Et on commence à constater des choses étranges qui deviennent presque incontrôlable. Jedidiah Jenkins veut reformer sa famille. Cependant sa fille l’espionne au nom de l’armée et son fils reste un peu en froid avec lui. La nouvelle maire est très louche surtout qu’elle possède un don pour maîtriser les plantes et manipuler ainsi les gens. Comment ne pas être sous le charme de cette histoire singulière et si bien construite? Encore une fois, Rob Guillory montre l’étendu de son talent qui a déjà été récompensé par le prix Eisner. Le graphisme est à la hauteur de l’humour et de la dérision distiller dans les pages. Un vrai régal autant pour nos yeux que notre esprit. Vivement la lecture du tome 2.

Un comics original qui vous fera voir l’agriculture d’un autre regard. Etes-vous prêt à en connaître ces secrets?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s