Visite de la cathédrale de Créteil

Vous croyez que le temps des cathédrales était terminé au 21éme siècle? Ce n’est pas le cas, elle continue d’être construite. Mais ces constructions modernes ont des aspects plus singulières. Que diriez-vous de voir à quoi ressemble la cathédrale Notre-Dame de Créteil?

Carte de visite
Ouvrage : Cathédrale Notre Dame
Localisation : Créteil (94)
Livraison : 2015
Surface : 600 m² au sol et 1 600 m² de toiture
Vitrail : 55 m
Maître d’ouvrage : Association Diocésaine de Créteil / Les Chantiers du Cardinal
Architectes : Alain Bretagnolle et AS. Architecture-Studio
Ingénierie : TESS (enveloppe), Louis Choulet (fluides), AVA (acoustique) et 8’1844 (lumière)
Volume de bois : 350 m3 d’arcs en bois lamellé d’épicéa
Coûts global : 9,6 millions d’euros.
Maîtrise d’ouvrage : Association diocésaine de Créteil
Maîtrise d’ouvrage déléguée : Chantiers du Cardinal
Maîtrise d’œuvre : Architecture Studio (architecte mandataire), Atelier T/E/S/S (structure et enveloppe), Louis Choulet (fluides), AVA (acoustique), 8’18’’ (concepteur lumière) et Eco Cités (économiste)

Au début était une église
Dans le coin, il ni avait pas d’église. L’évêché a décidé en 1971 d’en faire construire une mais de façon enterrée respectant la Pastorale de l’enfouissement. Une manière de faire à l’époque afin de rester discret et de ne pas faire du prosélytisme ostentatoire. Puis l’état d’esprit a changé et il fallait voir plus grand. L’église inaugurée le 18 juin 1976 consacrée en cathédrale le 24 avril 1987 passe trop inaperçue au goût du pouvoir religieux. La première cathédrale dessinée par l’architecte Charles-Gustave Stoskopf, lauréat du Prix de Rome, reprend en partie les bases de l’église sans pourtant en conserver aucune trace. Puis c’est au tour de la première cathédrale d’être détruite en 2013. La nef et les deux narthex ont été démolis seules les fondations ont été reprises.

La nef ne dépassait pas 6 m de haut et pouvait accueillir entre 300 à 600 personnes.

Dès son arrivée, l’évêque de Créteil, Mgr Michel Santier, décide de lancer un chantier afin de donner une autre dimension à son lieu de travail. Il affirme : « L’expérience chrétienne ne doit pas rester enfouie dans le secret des cœurs ». Le projet CréteilCathédrale+ a été annoncé les 19 et 20 juin 2010. Le chantier a été porté par les Chantiers du Cardinal, œuvre interdiocésaine soutenant les gros projets immobiliers des diocèses de la région parisienne. Suite à un appel d’offre, le diocèse a choisi de travailler avec un cabinet d’architecture Architecture-Studio qui a son actif l’Institut du monde arabe, le grand auditorium de la Maison de la radio ou encore l’église de Notre-Dame-de-l’Arche-d’Alliance (Paris 15e).

Après quatre années de chantier, la cathédrale Notre-Dame de Créteil ouvre ces portes. Elle s’impose dans cette ville multicultuelle qui comprend cinq églises catholiques, dix synagogues, une mosquée, une église protestante, quatre églises évangéliques, un temple bouddhiste et une assemblée bahai. Encerclée par des immeubles résidentiels, elle ne passe pas inaperçue. L’espace peut maintenant accueillir jusqu’à 1 200 personnes. La première messe paroissiale dans la nouvelle cathédrale a été célébrée par Mgr Michel Santier le 12 juillet 2015. La consécration officielle a eu lieu le 20 septembre 2015 en présence du cardinal André Vingt-Trois missionné pour l’occasion par le pape François et du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve ( ?) qui a déclaré : « Aux yeux des Français, qu’ils soient croyants ou non, et quelle que soit leur confession, les cathédrales ne sont pas seulement des édifices où s’exerce un culte particulier, elles sont d’authentiques lieux de mémoire où s’exprime le génie de notre peuple, où se lit notre Histoire ».

Qui a financé la construction ?
Même s’il est facile de trouver des informations sur le coût total des travaux, il est plus difficile de trouver le détail du financement. Toutefois, j’ai trouvé quelques données.

Chaque cathédrale est responsable de ses propres finances.

Une partie du financement a été trouvé par l’association Chemin des Arts par le biais de dons.

Une autre partie par des mécénats de l’entreprise du BTP Léon Grosse et le cabinet Architecture-Studio, qui a dessiné les plans de l’édifice et l’assureur Mutuelle Sainte-Christophe. Les montants restent confidentiels.

Le diocèse qui apporte 5 M sur ses fonds propres et les Chantiers du Cardinal ont apporté 1 M.

Plus surprenant au demeurant, compte tenu de la loi de séparation de l’Église et de l’État de 1905 selon laquelle « la République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte » (art. 2), la ville de Créteil et le conseil départemental ont respectivement fait don d’un million et de 400 000 euros. Une démarche légale puisque cet argent est censé avoir financer l’espace culturel de la cathédrale.

Et enfin, les communautés juive et musulmane ont symboliquement participé au financement de la cathédrale.

Histoire d’architecture et d’aménagement
Que peut-on dire de l’architecture ?

La structure en forme de coquille
Les parois de bois en demi-cercle culminent à 22 m au-dessus du chœur. Une coupole revêtue de carrelets par autoclave de douglas prégrisé leur garantissant ainsi un vieillissement homogène. Et à l’intérieur arbore 130 arcs en lamellés-collés d’épicéa. La pose a nécessité 10 mois de travaux.

Le chantier en chiffre
Surface du déploiement :  1 400 m²
Hauteur de la cathédrale :    22,40 m
Hauteur du clocher-signal :   44,50 m
Rayon coque sud, à l’axe :   19,57 m
Nombre d’arcs :  63
Rayon coque nord, à l’axe :  19,95 m
Nombre d’arcs :  64
Section des arcs lamellé collé   160 x 750 mm
Entraxe des arcs    560 mm
Surface coques     1 600 m2
Arcs bois lamellé collé en épicéa :  350 m3
Charpente métallique    40 tonnes
Carrelets en douglas   25 000 ml
Capacité maximale   1003 pers

“Les arcs en bois lamellé nous ont permis de réaliser cette structure qui apparait simple, mais qui est en réalité complexe dans sa géométrie, car chaque arc est, en quelques sortes, un prototype… Du fait de l’axe de symétrie, il n’y a en effet que deux arcs semblables. Si on résume l’ensemble des contraintes conceptuelles et géométriques, les arcs en bois lamellé se sont révélés être la meilleure solution pour cette magnifique cathédrale.”
Alain Bretagnolle – AS. Architecture-Studio

Thomas Vautier, architecte d’Architecture-Studio l’architecte, précise que le croisement est censé représenter les mains jointes de la vierge Marie. Après, chacun peut y aller de son interprétation. D’ailleurs, les gens se demandent si à l’intérieur nous ne serions à pas à l’intérieur d’un poisson, d’un coquillage ou d’un bateau. Le lieu inspire à la réflexion sur le sens caché de l’architecture.

Plus d’informations sur le site d’Architecture Studio 

La forme au sol
Le sol incurvé est en forme de poisson ou demi-cercle soit disant en référence à un texte biblique selon un guide bénévole de la cathédrale. Mais je n’ai pas trouvé de données sur les différents sites d’architectures corroborant ce fait. Peut-être est-ce une vision de croyant pratiquant.

Les bancs sont placés en demi-cercle et font face au cœur du lieu, épicentre des activités récurrentes.

Les deux murs cylindriques en béton qui supportent une terrasse horizontale située à environ 5 mètres du sol.

Le vitrail et la lumière
Le plasticien verrier Udo Zembok a créé un ensemble de vitrail d’une longueur de 55 m composé des couleurs primaires. Dans l’espace, l’arc semi-circulaire s’ouvre d’est en ouest comme seule source de lumière naturelle. Selon le moment de la journée et du temps extérieur, une ambiance particulière illumine les lieux. Une lumière synthétique illumine toute la journée le site.

iGuzzini illuminazione  a fourni l’appareillage pour la mise en lumière et l’éclairage intérieur et a travaillé avec le bureau de création de l’éclairage 8’18’’.

Quelques sculptures
Dans le cœur – statut Notre-Dame-de-l’Apocalypse
Création de Françoise Bissara-Fréreau  « Dans la Tradition, Marie de l’Apocalypse représente l’Eglise. J’ai donc voulu, à travers Marie, faire vivre une église ouverte, aimante ».
Coût : 25 000€

Sièges liturgiques
La cathèdre, siège de l’évêque, le siège de présidence et les douze autres sièges construits en bois grisé comme ceux de la nef sont le travail de la plasticienne Anne Bernot.

Fonts baptismaux
Face au chœur se trouvent le caveau des évêques et les Fonts baptismaux constitués d’une cuve en laiton, créés également par Anne Bernot.

Les deux vitraux qui illuminent par derrière cet espace proviennent de l’ancienne cathédrale.

Croix
La croix en bois doré, signalée par une composition de plaques de laiton réalisées par les plasticiens scénographes Stéphane Durand et Véronique Folhen. Les petits rectangles autour symbolise le buisson ardent.

Clocher-campanile
Sur le parvis trône le clocher/campanile s’élève à 44 m de haut. Il se compose de trois cloches de l’ancien campanile.

 

Christ sur le parvis
La statue du Christ miséricordieux se compose de bronze, du marbre, du verre. Sa création a valu à Benoît Mercier, le Grand prix Pèlerin du patrimoine dans la catégorie Création chantiers du cardinal.

L’orgue
L’orgue a été offert par la fondation Valentin Haüy qui mène des actions pour les aveugles et les malvoyants. Il a été réalisé par le facteur d’orgue alsacien Curt Schwenkedel à partir des plans de deux organistes aveugles, Jean Langlais et Gaston Litaize.  Son inauguration date de 1967.

Un bâtiment qui montre le renouvellement architectural qui se reflète dans les nouvelles constructions, les cathédrales ne font pas exception.

2 réflexions sur “Visite de la cathédrale de Créteil

  1. Ah voici donc la cathédrale dont tu as partagé les photos sur IG ! Elle a l’air assez impressionnante et de bien changer par rapport aux autres cathédrales. Je suis étonnée qu’il n’ait fallu « que » dix mois de travaux !

    • Oui, se sont les photos que j’ai partagé sur IG. J’adore visiter les nouvelles constructions de bâtiment. Les architectes rivalisent pour pour marquer les esprits.
      Il a fallu 10 mois pour monter la structure pour mettre le bardage bois. Il a fallu 4 ans pour ouvrir le bâtiment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s