Arte – Tome 3 – Kei Ohkubo

Etre une femme dans un milieu d’hommes n’est pas toujours de tout repos. Mais Arte n’hésite jamais à prouver sa valeur et son savoir faire. D’autant plus, quand son avenir en dépend.
Afin d’évoluer dans son rôle d’apprentie, elle doit s’occuper de plus en plus de tâches variées. Elle décide de partir négocier le contrat afin qu’il soit revu à la hausse. Auparavant, elle prend conseil auprès de son amie la courtisane. Un apprentissage qui va porter ces fruits puisque le résultat sera positif. Grâce à cela, son travail ainsi que celui de Léo pourra être encore de meilleure qualité. A sa grande surprise, celui qui passe les commandes n’apprécie pas l’art outre mesure. C’est pour impressionner les gens riches qu’il fait cela, pour les salles d’apparat. Qu’importe si cela lui permet de poursuivre son apprentissage.

Une autre épreuve l’attend car la corporation voit d’un mauvais oeil la présence d’une fille. Par chance, une grosse commande est passée pour de la peinture à fresques. Léo va y participer avec les artisans de son secteur. Du résultat obtenue va dépendre la liberté d’Arte. Son maître alors va être sans pitié avec elle devant les autres. Son abnégation fait l’admiration des jeunes apprentis qui sont beaucoup mieux traités. Ce qui les surprend le plus, c’est le sourire et la bonne humeur qui ne l’a quitte jamais. Et quand certains ressentent le besoin de se défouler dans une activité qui ressemble à du foot, elle est de la partie. Les coups, elle n’en a pas peur. Sinon comment pourrait-elle gagner le respect de ses semblables?

Comment ne pas craquer face à l’obstination de notre héroïne? Elle garde le sourire et est toujours prête à tout affronter. A chaque obstacle, elle sait faire face et montre sa bravoure. Ainsi tome après tome, le nombre de ses amis fidèles augmentent. Elle est honnête et toujours franche. Et quand il est question de travailler et d’apprendre, elle va tout faire pour se montrer à la hauteur. Cette fois, nous n’avons pas pu voir l’évolution dans ces dessins juste la force de sa détermination. Toutefois, une nouvelle technique nous est expliquée avec la peinture à la fresque et l’organisation des corporations. Un travail difficile qui tient dans le temps et qui est géré par un petit cercle de personnes autorisées. Maintenant que le contexte est planté, j’ai envie d’en savoir plus. Comment Arte va s’en sortir? Va t’elle se faire accepter par tout le monde? Les hommes vont-ils commencer à changer d’avis sur la valeur des femmes? Rien ne sera résolu en un tome mais c’est le début d’un combat.

Que de rebondissements qui donnent envie de poursuivre une rencontre artistique. Affaire à suivre.

Une réflexion sur “Arte – Tome 3 – Kei Ohkubo

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 270 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s