Le chef de Nobugana – Tome 3 – Mitsuru Nishimura et Takuro Kanjikawa

Ken reste un atout indispensable dans la guerre que mène Nobunaga. Les combats ne cesseront que lorsque le Japon sera uni dans un grand territoire. Un objectif qui va laisser de nombreux morts, notre cuisinier en fera t’il parti?

Nobunaga reste un homme intransigeant. Ken laisse son équipe à Tokyo lorsqu’il part en guerre. Un geste qui déplaît fortement à ce seigneur qui le marque d’un coup d’épée. « Ta vie n’a plus d’intérêt à mes yeux! » Heureusement que quelqu’un prend sa défense pour éviter sa mort. Il faut dire que sa cuisine à su plaire et séduire à nombreux hommes surtout sur le champ de bataille. Et ce n’est pas le moment de perdre de bons éléments car le combat en  Echizen s’annonce difficile. D’autant plus que Nagawasa décide de changer de camp et devient maintenant un ennemi du Nobunaga. Un choix qu’il risque de regretter dans un futur proche. De nouvelles alliances deviennent nécessaire. C’est à nouveau à Ken de montrer ses talents culinaires. Hori va devoir trouver du courage et choisir son camp dans la guerre qui s’annonce. Après avoir manger une daurade, il n’a pas d’hésitation. Indéniablement Ken est un atout qui donne un autre visage à cette conquête. D’ailleurs, Nobunaga va confier une nouvelle mission d’une très grande importance en l’envoyant auprès de sa soeur, femme de son pire ennemi. Il faut qu’il sache comment agir dans sa prochaine attaque. La réponse il l’aura mais Ken est fait prisonnier. Va t’il mourir?

Chaque tome est un régal de lecture. Mitsuru Nishimura trouve le très bon équilibre entre récit historique et récit culinaire. Les faits rapportés correspondent à l’Histoire telle qu’elle est apprise de nos jours. Une période assez méconnue au Japon contrairement à l’Edo et encore moins connue en France. Pourtant, c’est cette guerre qui a permis d’unifier un pays géré par différents propriétaires terriens. Mais l’idée d’unification paraît absurde à cette époque alors chacun défend son territoire bec et ongle. Ken qui vient du futur ne manque pas de ressource et trouve toujours le moyen d’innover. Face à un enfant malade, il n’hésite pas à donner toute son énergie pour créer du beurre. Quand il faut faire frire du poisson et qu’il ne peut utiliser de la graisse de canard, il fait de l’huile avec des fruits. Rien n’est une barrière à la créativité bien au contraire. Il s’adapte à toutes les situations pour ravir tout ceux qui ont la chance de goûter à sa cuisine. Même le lecteur en aura l’eau à la bouche. Une envie de manger du japonais risque de vous titiller l’estomac si vous lisez ce manga le ventre vide.

Une histoire qui se dévore d’un bout à l’autre. Elle pique notre curiosité et nous pousse à lire tome après tome.

4 réflexions sur “Le chef de Nobugana – Tome 3 – Mitsuru Nishimura et Takuro Kanjikawa

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 150 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel mai/juin/juillet 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s