Les Runners – Tome 1 – Premières foulées – Sti et Buche

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Fred n’est pas vraiment convaincu de ce proverbe suite à sa visite à la médecine du travail. Il va falloir qu’il se mette à courir. Peut-être qu’il sera mieux dans son corps, dans sa tête et plus performant au travail. Qui sait?

Suite à la visite à la médecine du travail, Fred doit courir s’il veut garder son travail. Voilà un défi de taille qu’il ne s’apprêtait pas à relever. Un employé performant est un employé sportif. Alors il débute tranquillement avec sa copine. Mais il se fatigue vite, normal pour un début et puis il a mal aux pieds. Quand on voit l’état de ses chaussures, on comprend pourquoi. Une séance de shopping devient obligatoire pour partir sous de meilleures hospices. Le matériel coûte très cher quand on veut ce qu’il a de mieux pour sa santé. Sa motivation va grandissante lorsqu’il intègre le groupe de coureur au travail. Très vite, même si cela devient difficile, il prend du plaisir et va même s’inscrire dans une salle de sport pour courir sur un tapis. Sa copine est vraiment ravie de son enthousiasme. Même si cela la chagrine beaucoup de devoir l’aider à attraper des verres d’eau à la maison pour qu’il se prépare à un un marathon. Notre jeune sportif ne commence pas par 21,097km mais par un marathon. Il faut qu’il donne le meilleur de lui-même pour arriver à la fin. Le finir c’est super bien cependant la gestion des douleurs le lendemain est une autre histoire. D’autant plus quand le patron veut vous voir pour vous montrer en exemple. Au final, ce n’est peut-être pas si productif au travail de faire du sport.

Dans la série des bandes dessinées thématiques, vous connaissiez « Les profs », « Les gendarmes », « Les pompiers »… Voici une nouvelle série toute fraîche et tendance : « Les runners ». Au moins, vous ne risquez pas d’être surpris par le contenu car tout tourne autour de la course. Et comme nous suivons un sujet très spécifique, vous trouverez tous les clichés qui vont avec : dopage, matériel cher, addiction, terme technique barbare VMA, SL, VO2MAX… Cela partait mal car c’est la médecine du travail qui oblige le salarié à faire du sport sous peine de ne pas pouvoir avoir un papier d’aptitude au travail. Comme si cette structure avait ce pouvoir là! Même si je comprend bien qu’il fallait un élément déclencheur pour justifier le reste de l’histoire. Notre personnage, Fred, prénom abrégé pour le côté sympa est bien entendu gros. Par conséquent, on va avoir le droit aux blagues liées à son physique comme quoi il a besoin de manger souvent et n’importe quoi, il se fatigue vite …. D’ailleurs, au besoin des gags le personnage va plus au moins grossir. Le scénariste partage des anecdotes de praticien que seul un coureur connaît comme la fragilisation des tétons avec le frottement des tee-shirt ou le besoin de prendre des gels énergétiques lors de grandes courses.

Une bande dessinée sympathique qui devrait faire sourire les runneurs et pas uniquement ceux du dimanche.

2 réflexions sur “Les Runners – Tome 1 – Premières foulées – Sti et Buche

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 150 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel mai/juin/juillet 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s