Karolyn – Tome 1 – Le château des milles diamants – Philippe Luguy, Antoine Lecocq et Guy Liéron

L’ami de Karolyn vient de mourir. Une fée lui annonce qu’il existe un antidote pour le sauver. Mais pour cela, il va falloir affronter un terrible sorcier et vaincre des pirates. Sera-t’il à la hauteur de ce défi ?

Karolyn habite la forêt de Krozerland en compagnie de Plumty, un ami assez étrange. Il est assez joueur et simple d’esprit. A la suite d’une course contre un lapin, c’est toujours le même qui gagne. Alors pour noyer son chagrin et sa gourmandise, il va dévorer un énorme champignon. Malheureusement pour lui, même s’il habite la forêt, il ne sait toujours pas reconnaître les champignons vénéneux de ceux qui ne le sont pas. L’issue est fatale. Karolyn se met à pleurer à renfort de grosses larmes. Une fée apparue et lui annonce qu’il existe un antidote mais pour l’avoir il va falloir affronter de grands risques. Se sent-il prêt à cela ? Bien entendu, au lever du soleil il part en quête de ce fameux endroit où il pourra rencontrer une licorne qui l’emmènera au pays qui lui donnera le fameux produit. En cours de route, il va se faire un ami, Boulbiket qui va rester à ces côtés et la sauver plus d’une fois. Grâce à leur courage et leur imagination, ils viendront à bout du terrible sorcier Safran et des pirates qui exploitaient ces êtres bleus pour leur profit. Ensemble, ils reviendront victorieux et Plumty reprendra vie. Espérons qu’il fera plus attention aux champignons la prochaine fois.

Il existe des bandes dessinées qui ne peuvent avoir qu’une vie dans leur époque. C’est le cas de la série en deux tomes de Karolyn sortie en 1977 sous le nom « Cyril et le château aux mille diamants » qui a pris un sérieux coup de vieux à la lecture. Même s’il a été réédité en 1989 chez Dargaud et 2008 aux éditions Vagabondages, je doute qu’un large public soit tombé sous le charme. Un dessin qui correspond à des canons de l’époque qui semble assez sommaire de nos jours. L’histoire reste assez simple avec des personnages auxquels je n’ai pas pu m’attacher. Mon regard sur l’histoire à changer en dix ans car j’en ai lu des bandes dessinées depuis. Est-ce que je vais oser me replonger dans « Percevan » du même créateur qui m’avait enchantés adolescente ? J’avoue que j’hésite beaucoup. Le récit avance assez vite pour s’éterniser sur cette histoire de vilains pirates exploitants. On se demande pourquoi les bestioles bleues n’ont pas mis en place une révolution contre cinq humains assez stupides. Bien entendu, tout fini bien et tout le monde reprend vie. Au final, l’histoire qui ne m’a pas convaincu et m’a ennuyé. Parfois, il faut garder le souvenir de ces lectures de jeunesse et ne pas les relire avec les yeux de grands. La magie de l’époque a disparu et il reste une impression d’un autre temps qui est dépassé. Je ne vais pas tenter la lecture de la suite.

La magie de l’univers des années 80 s’est perdue car en grandissant j’ai perdu son âme d’enfant.

2 réflexions sur “Karolyn – Tome 1 – Le château des milles diamants – Philippe Luguy, Antoine Lecocq et Guy Liéron

  1. Pingback: Challenge lecture 2018 – 300 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel décembre 2018 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s