Superposition – David Walton

Etes-vous prêt à vous lancer dans une aventure de lecture atypique ? Je suis persuadée que oui. Alors que diriez-vous de vous plonger au cœur d’un thriller quantique ? Vous voulez en savoir plus maintenant ? Lisez la suite, vous n’allez pas être déçu du voyage.

 

Le mot quantique a quelque chose d’effrayant. Il se rapproche du domaine des sciences et sous-entend que sa fonction ne peut pas être comprise de tous. Combien de personne autour de vous pourrait vous définir simplement la physique ou la mécanique quantique ? Peu à mon avis. Alors mettre le mot thriller et quantique à la fois doit cacher une histoire assez étonnante. Il n’en fallait guère plus pour titiller ma curiosité. Et j’ai été assez conquise par l’univers loufoque que David Walton nous propose. Aucune notion scientifique n’est requise pour se plonger dans ce roman de science-fiction. Il faut tout simplement se laisser porter par l’histoire.

Jacob Kelley, ancien chercheur en physique quantique, vit tranquillement grâce à son travail d’enseignant. Et il est heureux avec sa femme et ces trois enfants. Son monde va complètement basculer quand son ancien collègue et ami, Brian Vanderhall, débarque chez lui et se met à tirer sur sa femme. Pour lui, c’est la seule façon de lui prouver l’existence d’une intelligence au cœur de la matière. Après un coup de poing dans le visage, Brian s’enfuit. Jacob contacte la police pour leur signaler l’incident.

La nuit, dans son sommeil, Jacob cherche à comprendre comment Brian a pu manipuler la matière, son déplacement, sa pesanteur… Le lendemain, il va aller au centre de recherche avec son beau-frère pour avoir des réponses. A partir de ce moment, son monde va basculer. Brian a laissé des indices pour l’amener à comprendre ces recherches. Mais avec son beau-frère, ils vont faire face à deux découvertes improbables. L’un avec le cadavre de Brian au sol et l’autre d’un être étrange qui fait des choses que les savoirs actuels jugent impossible.

Dans leur fuite, ils prennent une voiture dans laquelle caché à l’arrière, il retrouve Brian. Comment est-ce possible ? Voilà que la probabilité quantique entre en jeux. Brian est à la fois mort et à l’arrière de la voiture, se sont juste deux versions d’une même personne mais à un moment différent. Là va être le point crucial car Jacob va lui aussi très vite découvrir qu’il a également un jumeau. Une version de lui est en prison inculpé du meurtre de Brian et de sa famille. Et une autre version de lui essaie de comprendre ce qui se passe et où peut être l’autre version de sa famille. Comment prouver son innocence quand on est victime d’un phénomène physique nouveau ? Et comment ne pas mettre en péril tout le système judiciaire ? « Ce n’est pas moi Monsieur le Juge. C’est mon double quantique. »

« – Tout ce que tu fais n’est rien d’autre que la résultante d’une série de probabilités.
– Mais c’est moi qui décide. Je ne l’ai pas encore fait, mais je peux choisir l’un ou l’autre.
Brian s’autorisa un petit sourire supérieur.
– A vrai dire, tu choisis les deux. » 

Il faut se battre pour découvrir la vérité. Qui est vraiment derrière ce phénomène ? Qui dirige ces êtres étranges sans yeux et dans quel but ? L’amour est un guide puissant qui permet de faire tous les sacrifices. Il va mettre tout le monde sur le bon chemin de la réponse.

L’auteur a construit son roman de façon assez intelligente en alternant le vécu de chaque version de Jacob. Et si vraiment on risque de se perdre, elles sont nommées Horaire et Antihoraire jusqu’au moment où tout le monde ou presque refusionne en une seule entité. Cela peut paraître étrange mais jamais je ne me suis sentie perdue. Les explications données pour « toi qui est une quiche en science » sont claires, imagés et compréhensibles. Après, si vous voulez vraiment tout comprendre, un scientifique, Roland Lehoucq vous dit tout en postface. Par contre là, il va falloir s’accrocher pour appréhender un tant soit peu les concepts présentés.

Dès le départ, j’ai été prise dans le tourment de cette enquête. L’intrigue est bien amenée. L’auteur nous donne des petits cailloux à suivre petit à petit. J’avoue, j’avais compris assez vite qui était le responsable de tout se bordel. Ce qui ne m’a pas empêché de tout lire d’une traite. Rien d’étonnant que les droits d’adaptation ont déjà été vendu pour créer une série.

Même si la couverture n’est pas très accrocheuse, laissez-vous tenter par cette lecture qui vous fera dire « A quand le prochain thriller quantique ? ».  

Une réflexion sur “Superposition – David Walton

  1. Pingback: Bilan culturel septembre 2018 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s